Les unités de sécurité ont renforcé leur présence, dimanche soir, dans le gouvernorat de La Manouba où de violents heurts ont repris dans la localité de Tébourba entre policiers et groupes de jeunes « non identifiés ».

Les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser des « fauteurs de troubles » qui lançaient des pièrres et des projectiles et bloquaient des routes avec des pneus enflammés.

La principale route reliant Tébourba à Majaz el Bab, gouvernorat de Béjà est, à présent bloquée, a indiqué la correspondante de la TAP sur les lieux.

Un dispositif de sécurité « musclé » a été déployé autour des sites et des services vitaux dans la région.

Les forces de l’ordre font usage de gaz lacrymogène pour faire reculer ces groupes de jeunes, a encore constaté la correspondante de la TAP.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire