Quand le vaccin arrivera

Remarquez bien que je dis «quand» et non pas «si». Quand le vaccin arrivera, comment cela se passera-t-il ? Où serons-nous vaccinés ? A-t-on prévu des vaccinodromes ? Les centres de santé de base sont nombreux, certes, mais petits. Seules les PMI de Melassine et de Zouhour auraient les capacités nécessaires, nous dit-on. Qui sera vacciné ? Les personnes âgées et les populations à risques, bien sûr. Mais comment ces personnes âgées seront-elles recensées, contactées, listées ? Doivent-elles s’inscrire auprès des municipalités, des délégations, des centres de santé ou de toute autre institution ? Qui injectera le vaccin ? A-t-on formé les infirmiers pour ce vaccin dont on dit qu’il demande une certaine pratique, et une technique particulière ? Et surtout, surtout, la question que tout le monde se pose, comment gérer le respect de la chaîne du froid pour un produit qui doit être conservé à moins de 80 degrés ? Autant de mesures à prendre, d’organisations à mettre en place, et d’informations à donner pour nous rassurer. Et ce, dès aujourd’hui.

Vient de paraître

Paru à point pour commémorer la date de la révolution, le livre d’Anissa Ben Hassine, «C’était un 14 janvier 2011 à Tunis», a le bon timing. Pas de mystères, les journalistes savent y faire. Docteur en sciences de gestion, directrice d’un laboratoire de recherche, celle-ci n’en est pas moins passionnée par l’écriture et le reportage, ce qui l’a plongée, dès l’âge de quinze ans, dans ce métier «qui mène à tout, à condition d’en sortir». Anissa Ben Hassine a collaboré avec plusieurs journaux tunisiens, mais c’est essentiellement aux colonnes de Leaders qu’elle a consacré sa plume. Aussi est-ce aux Editions Leaders qu’elle publiait son ouvrage.

Hommage à Albert Memmi

Le Musée d’art et d’histoire du judaïsme se propose d’organiser une soirée hommage à Albert Memmi. Celle-ci, prévue pour le printemps prochain, sera coordonnée par Sonia Fellous du Cnrs. De nombreuses institutions et associations tunisiennes y participeront. La Faculté de La Manouba, l’Association Carthago Nostrum, mais aussi l’université de Columbia. L’édition intégrale du journal d’Albert Memmi, journal commencé en 1936, et qui a nourri toute son œuvre, vient de paraître.

Médecin tunisien à l’honneur

On n’en a pas assez parlé et pourtant c’est un prix qui aurait dû avoir de la visibilité. Président de Nadi Al Bassar, le docteur Ahmed Trabelsi recevait récemment le très prestigieux «Vision Excellence Awards ». Rappelons que Nadi Al Bassar, fondé par le professeur Ridha Mabrouk et dirigé depuis de longues années par le docteur Ahmed Trabelsi, exerce son activité et dispense des soins ophtalmologiques sur l’Afrique et le Moyen-Orient.

Plats de fêtes et mets oubliés

C’était une délicieuse rencontre gustative organisée au Dar Ben Gacem par l’Association Tfanen. On avait invité autour d’une table les plus fins fourneaux, les chefs, les auteurs de livres de cuisine, mais aussi les chercheurs et les historiens ayant travaillé sur le patrimoine culinaire. Il s’agissait de retrouver trace des mets de fête, souvent oubliés. On y évoquait même les recettes du dîner de mariage de Hamouda Pacha, célébré en 1777. Cette rencontre n’est que la première d’une série programmée. A suivre.

Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire