En réussite lors de la 8e ronde, Cabistes et Clubistes sfaxiens ont  rendez-vous en début d’après-midi pour confirmer leur net regain de vitalité. Le derby tunisois EST-ST sera intéressant à suivre.

Bourreau du champion en titre récemment, le CSS entend continuer sur sa lancée en se déplaçant à Bizerte. Un long périple, certes, pour les protégés d’Anis Boujelbane, mais un challenge des plus intéressants, sachant que l’équipe compte un match en moins à disputer et pourrait même se hisser à la hauteur de l’EST en cas de deux «clean sheet» successifs. Ce ne sera toutefois guère évident contre un CAB en hausse et en progression constante depuis peu. Conquérant du côté du stade Boujemaa- Kmiti de Béja, le CAB a vite fait de se remettre en selle et marquer des points après une entame de compétition plutôt poussive. En clair, les Cabistes montent progressivement en grade et semblent capables de poursuivre leur redressement. L’on s’attend donc à une chaude empoignade entre deux formations en pleine ascension.

USBG-JSK : ambitions diamétralement opposées

Du côté de Ben Guerdane, l’USBG reçoit une JSK perturbée par son statut actuel. Et pour cause, récemment, alors qu’elle tenait un résultat face à l’AS Soliman, la JSK a dû déchanter lors du money-time, se faisant surprendre par des Cap-Bonais qui y ont cru avec fortes convictions, jusqu’au bout. C’est peut-être là que le bat blesse pour les Aghlabides. Les Kairouanais éprouvent les pires difficultés à tenir 90 minutes. Plus d’une fois ils ont annoncé la couleur puis se sont écroulés. Problèmes «d’apesanteur», d’endurance, de constance, de préparation d’avant saison inachevée, d’effectif réduit à sa plus simple expression… Une chose est sûre: il y a péril en la demeure. En face, par contre, l’USBG «respire la vie à pleins poumons». Non seulement les Sudistes sont jusque-là sur le podium, mais en plus, ils ont épinglé à leur tableau de chasse deux gros morceaux de la Ligue 1. Ce qui en dit long sur le potentiel du groupe. Cette saison, assurément, l’USBG entend frapper un grand coup et atteindre une place d’accessit. Issue de rencontre incertaine donc, sachant que le JSK joue son va-tout, alors que l’USBG peut voir venir.

Passons au choc des médians. A Métlaoui, l’ESM s’attaque à une UST qui n’arrive toujours pas  à allier le résultat à la manière. Tataouine joue bien, mais ne gagne pas souvent. Pourtant, cette équipe regorge d’individualités talentueuses. Un profil de jeu plus que séduisant, une orientation audacieuse la plupart du temps (l’équipe joue souvent pour gagner) et une bonne assise défensive : que manque-t-il à l’UST pour monter en régime ? Aujourd’hui, à l’épreuve du déplacement face à une coriace ESM, l’UST doit avant tout marquer des points afin de ne pas s’exposer au retour d’un quatuor situé dans son rétroviseur. Sauf que l’adversaire est plutôt difficile à manier. Le ST l’a récemment appris à ses dépens. En clair, Métlaoui ne se limite plus à résister. Les Miniers ont de la ressource et leur classement actuel en est la preuve irréfutable.

Briser le plafond de verre

On en vient maintenant  au duel entre Usémistes et Béjaois. Tous deux défaits lors de la ronde précédente, Bleus et Cigognes savent pertinemment qu’un faux pas de plus les entraînerait dans les bas fonds du classement. Et au-delà de cette session de rattrapage, il s’agit aussi d’instaurer un climat serein, de gagner en assurance et en confiance. Pour l’OB, s’imposer au stade Mustapha-Ben Jannet peu sembler «inaccessible» pour certains. Sauf que les Béjaois l’ont fait par le passé, s’imposant à Métlaoui et à Réjiche. Ce qui ne peut que les galvaniser à Monastir où les gars du Ribat les attendent de pied ferme. Pour l’USM, par contre, tous les jokers ont été grillés jusque-là. Il est temps de sonner le rappel et de traverser en dehors des clous ! Enfin, un derby chaud bouillant mettra aux prises les «Sang et Or» aux Bardolais. Si l’EST est tombée à Sfax, le ST a, quant à lui, rongé son frein à domicile face à l’ESM. Les deux compères sont donc redevables d’une réaction, quoique leur dernière baisse de régime puisse s’apparenter à un accident de parcours pour l’Espérance et un simple «coup de mou» pour le Stade Tunisien.

Le programme :

13h00 : Club Athlétique Bizertin -Club Sportif Sfaxien

Arbitre : Aymen Nasri

13h00 : US Ben Guerdane- Jeunesse Sportive Kairouanaise

Arbitre : Badis Ben Salah

14h00 : ES Métlaoui- US Tataouine

Arbitre : Yousri Bouali

14h00 :Union Sportive Monastirienne- Olympique de Béja

Arbitre : Majdi Belhaj Ali

15h00 : Espérance Sportive de Tunis – Stade Tunisien

Arbitre : Walid Jeridi

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire