Le président du syndicat tunisien des médecins du secteur privé, Samir Chtourou a mis en garde samedi, les personnes présentant les symptômes du Covid 19 contre l’usage des médicaments sans consultation médicale dans un établissement public ou privé, ou dans un centre de santé de base.

Il a précisé dans une déclaration à la TAP que le nombre des décès à domicile des personnes atteintes du Covid-19 a augmenté en raison de l’absence de sensibilisation des malades et l’utilisation des médicaments sans consultation et sans prescription médicale.

Le ministère de la santé avait annoncé auparavant que 12 pc des décès par le Covid-19 sont survenus à domicile.

Chtourou a souligné que l’usage de médicaments prescrits pour un autre patient Covid 19 n’est pas recommandé, ajoutant qu’un nombre d’officines privées offrent à leur clients des traitements anti-Covid « d’une manière anarchique » et sans prescription médicale.

« La loi tunisienne interdit aux pharmaciens la vente des antibiotiques sans ordonnance médicale » a-t-il rappelé, relevant que certains médicaments non adaptés ont un effet néfaste sur la santé et leur usage, peut entrainer des aggravations et la mort.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire