L’union générale des étudiants de Tunisie (UGET) a annoncé lundi le boycott de la rentrée universitaire prévue, aujourd’hui, pour revendiquer la libération des étudiants arrêtés dernièrement lors des mouvements protestataires.

L’UGT a appelé, dans un communiqué, à condamner tous les auteurs de la violence à l’encontre des étudiants ayant manifesté au cours de ces derniers jours et à reporter la rentrée universitaire en l’absence des mesures préventives minimales contre le coronavirus.

L’UGET souligne son adhésion et son soutien à tous les mouvements de protestation observés dans les différentes régions du pays pour contester les politiques de marginalisation et d’appauvrissement réaffirmant son engagement à défendre le peuple et à lutter contre l’oppression.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire