« La Libye a besoin des compétences et de la main d’œuvre tunisiennes presque dans tous les secteurs » a déclaré, mardi, le président de l’Union Générale Libyenne des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture, Mohamed AbdelKerim Raidh.

Raidh s’exprimait lors d’une séance de travail tenue, mardi, avec le président de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), Samir Majoul et le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Nourredine Taboubi.

Cette séance, qui s’est déroulée, à Tunis, au siège de l’UTICA, en présence notamment du président de la commission parlementaire libyenne de l’économie et du commerce, a porté sur les potentialités d’emploi disponibles pour les Tunisiens en Libye.

L’accent a été mis, lors de cet entretien, sur l’importance de mettre en place un plan intégré rassemblant toutes les parties prenantes afin de faciliter l’intégration des jeunes tunisiens sur le marché du travail libyen.

L’entretien a été l’occasion également de discuter de la contribution des entreprises tunisiennes à la reconstruction de la Libye.

Le président de l’Union Générale Libyenne des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture s’était entretenu, le 13 janvier 2021, avec le chef du gouvernement, Hichem Mechichi afin de discuter des moyens à mobiliser dans l’objectif de renforcer la coopération économique tuniso-libyenne et d’impulser le commerce bilatéral.

La troisième édition du Forum économique tuniso-libyen devrait se tenir, le 11 février prochain, à Sfax, à l’initiative du Conseil des Affaires tuniso-africain (TABC).

Ce forum vise à rétablir la confiance entre les investisseurs tunisiens et libyens et à développer davantage les échanges commerciaux entre les deux pays.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire