La Tunisie a remporté la Coupe du président de l’IHF grâce à sa victoire acquise, avant-hier soir,  aux dépens de l’Autriche  (37-33), en marge du championnat du monde qu’abrite l’Egypte. Dès le coup d’envoi de la rencontre, on sentait que nos gars avaient une folle envie d’aller au bout de leurs intentions, au bout de leur rêve, à savoir revenir au bercail avec, au moins, ce sacre certes symbolique, mais ô combien galvanisant pour le moral, après la malheureuse élimination au premier tour du Mondial. En effet, ils se sont battus, 60 minutes durant, avec une formidable détermination, particulièrement en phase offensive qui nous a montré des joueurs aimantés par la cage adverse, au point de la bombarder de toutes les positions. Dans ce ballet, on a vu s’amuser Issam Rzig, Mohamed Amine Darmoul, Ghassen Toumi et, surtout, Mosbah Sanaï, enfin retrouvé et auteur d’une belle prestation (9 buts sur 11 essais).

On a même vu s’égosiller les petits lionceaux Ghali Ben Ghalia, Islem Jebali et Achref Merghli qui, bien qu’inexpérimentés et néophytes, ont osé, se sont fait et ont fait plaisir.

L’énigme qui perdure

Seule ombre au tableau : la défense. Et là, quelle grosse déception! Ledit compartiment a été, encore une fois, une passoire. Pire, sa perméabilité avait touché aussi bien l’axe central que les deux flancs gauche et droit, permettant ainsi aux hommes de Vienne de s’y engouffrer, souvent aisément. Et sans les arrêts des gardiens, Marwan Soussi et Mehdi Harbaoui, et la réussite offensive, la défaite aurait changé de camp. Du pain sur la planche pour le sélectionneur national Sami Saïdi qui a été, de nouveau, pénalisé par la petite forme de Mohamed Soussi et Oussama Jaziri, ainsi que par l’essoufflement de sa pièce maîtresse défensive, Mosbah Sanaï.

En somme, bravo les gars. Comme quoi, vous ne rentrerez pas bredouilles.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohsen ZRIBI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire