L’Union nationale des professionnels de santé a organisé, hier, une conférence de presse au siège du Syndicat des journalistes tunisiens. L’objectif de cette conférence est de mettre l’accent sur l’urgence de sauver le secteur de la santé et de protéger les travailleurs des structures hospitalières. L’Union a présenté une initiative nationale visant à employer des professionnels de la santé au chômage à sortir de la crise financière qui touche les établissements et à apporter des solutions radicales pour éliminer le phénomène de la violence dans les établissements de santé.

Dans ce contexte, M. Alaa Rouissi, secrétaire adjoint de l’Union nationale des professionnels de santé, a révélé que cette initiative peut se résumer en quatre points principaux, à savoir régulariser la situation des contractuels, éliminer les mécanismes d’emploi provisoire, rationaliser les dépenses des établissements de santé et protéger les établissements de santé et leurs personnels en adoptant une loi criminalisant les attaques contre les professionnels de santé en créant un corps de sécurité (police sanitaire). C’est pourquoi l’Union nationale des professionnels de santé de la République tunisienne appelle ses bases syndicales et le grand public des professionnels de santé et des chômeurs à se mobiliser autour de cette initiative pour être sérieusement présentée aux autorités gouvernementales. Les médias sont invités, eux aussi, à contribuer à faire connaître cette initiative. Un appel est lancé à toutes les composantes de la société civile pour participer activement au sauvetage du système de la santé publique en garantissant le droit des citoyens à des services de santé privés, sachant que le droit au traitement est un droit garanti par la Constitution.

Charger plus d'articles
Charger plus par Sabrine AHMED
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire