Dans le gouvernorat de Kasserine, le nombre de personnes décédées suite à la consommation de l’eau de cologne frelatée est passé à 6 après la découverte, lundi, du corps sans vie d’un jeune homme, a indiqué le directeur régional de la santé à Kasserine Abdelghani Chaâbani, ajoutant que de l’eau de cologne a été retrouvée près du cadavre, ce qui confirme son intoxication par ce liquide.

Egalement, 48 autres individus ont été intoxiqués par le même liquide, durant le weekend dernier, et transportés à l’hôpital régional de Kasserine dont 11 ont quitté l’établissement hospitalier après amélioration de leur état de santé, a souligné la même source à l’Agence TAP.

De son côté, le porte-parole du tribunal de première instance de Kasserine, Riadh Nououi a rappelé que le ministère public près le tribunal de première instance de Kasserine a ordonné l’ouverture d’une enquête sur la mort d’un groupe d’individus après consommation d’une substance toxique.

Il a ajouté, à l’Agence TAP, que dans le cadre de l’enquête, une femme originaire de Kasserine a été arrêtée, à Gafsa, et soupçonnée d’homicide involontaire pour avoir commercialisée de l’eau de cologne frelatée causant la mort de 6 personnes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire