Le coach étoilé, pour qui tout a souri jusque-là, effectuera ce dimanche sa première sortie continentale. Il fera pour l’occasion un long voyage jusqu’à l’Eswatini où il affrontera l’équipe locale, Young Buffaloes Football Club.

C’est un déplacement en terre inconnue qu’effectueront les Etoilés ce dimanche à l’occasion du match barrage aller qui les mettra aux prises avec la formation eswatinienne, Young Buffaloes Football Club. Le match se déroulera dans le Stade de Mafouzou à partir de 14h00 et sera officié par l’arbitre comorien Abdelaïd Mohamed Ali.

L’Eswatini (anciennement appelé le Swaziland) est un pays d’Afrique centrale, frontalier du Mozambique et de l’Afrique du Sud. L’Eswatini n’est pas une grande nation de football et même si les clubs participent aux compétitions continentales interclubs, ils n’aillent pas loin. C’est le cas de Young Buffaloes Football Club, prochain adversaire de l’ESS, ce dimanche.

Le Young Buffaloes Football participe à la Coupe de la CAF en sa qualité de champion en titre d’Eswatini. Ce club n’a pas d’historique sur le continent. C’est dire que Lassaâd Dridi et ses joueurs se déplacent en terre inconnue. De plus, ils feront un long voyage pour arriver à destination. Un véritable périple africain avec tous les ingrédients qui vont avec, notamment l’absence d’informations sur l’adversaire.

L’expérience de Mathlouthi et de Ben Amor

Jusque-là, tout a souri à Lassaâd Dridi. Un parcours sans faute en championnat. Il a remporté cinq victoires en autant de matches, de quoi aborder l’épreuve continentale avec un moral au beau fixe.

De plus, l’infirmerie se désemplit. Dimanche dernier face à l’OB, le coach étoilé a pu incorporer en cours de jeu Yassine Chikhaoui après des semaines d’absence pour cause de blessure. Soulaymane Coulibaly, l’un des artisans de la victoire contre l’OB dimanche dernier, affiche la grande forme. De plus, le coach étoilé a aligné Aymen Mathltouhi dans les bois lors de la dernière sortie sachant qu’il a l’expérience africaine, contrairement au jeune gardien Rami Gabsi.

Lors de la dernière sortie du championnat, Lassaâd Dridi a titularisé également Mohamed Amine Ben Amor. La stratégie du technicien étoilé est claire : faire appel aux services des joueurs-cadres qui ont l’expérience de l’Afrique afin de réussir le match aller barrage en Eswatini face à un adversaire méconnu sur la scène continentale.

Bref, le coach étoilé aspire à réussir sa première sortie africaine et garder sa dynamique de victoires. Il a toutes les cartes en main pour réussir sa mission en Eswatini.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Un commentaire

  1. bhar béchir

    11/02/2021 à 14:40

    est-ce que l’article parle de l’ESS ou bien de Lassaad Dridi?

    Répondre

Laisser un commentaire