Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, a annoncé jeudi, lors de sa réunion avec les docteurs au chômage en sit-in et en grève de faim au siège du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, qu’un plan serait mis en place pour le recrutement en trois ans de 2400 docteurs chercheurs dans les universités, dans la fonction publique et dans le secteur public.

Selon un communiqué publié vendredi par la présidence du gouvernement, Mechichi a précisé que dans le cadre de cette initiative sérieuse visant à résoudre la problématique des docteurs chercheurs au chômage, 800 chercheurs seront recrutés chaque année entre 2021 et 2023.

Il a, en outre, ajouté que cette solution concrète sera appuyée par les propositions des docteurs chercheurs qui sont appelés à être de véritables partenaires dans la résolution de cette crise et à contribuer à la mise en place d’un plan d’action clair.

De son côté, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Olfa Ben Ouda Sioud a indiqué que le gouvernement œuvre en partenariat avec l’Union générale tunisienne du travail à trouver de véritables solutions à la crise des docteurs chercheurs au chômage.

Elle a, par ailleurs, signalé que le département est parvenu à un accord avec l’Union tunisienne de l’industrie et de l’artisanat portant sur la nécessité d’inclure dans le cahier des charges des établissements d’enseignement supérieur privés la nécessité de porter le taux des enseignants titulaires de doctorat à 50% du total du cadre enseignant.

Pour leur part, les docteurs au chômage ont souligné la nécessité de les associer à tous les processus de négociations concernant leur recrutement estimant, toutefois, que 2400 reste un chiffre en deçà des attentes en comparaison avec le nombre de docteurs chercheurs au chômage.

Dans un communiqué publié, jeudi soir à l’issue de la réunion avec le chef du gouvernement, sur sa page officielle Facebook, l’Union des docteurs au chômage a annoncé qu’il a été décidé de suspendre la grève de faim entamée depuis 32 jours et de poursuivre le sit-in observé depuis 8 mois en attendant des nouveautés dans ce dossier.

L’Union a indiqué que Mechichi s’était engagé à amender le décret gouvernemental 4258 de 2013 fixant le statut particulier au corps des chercheurs relevant des établissements publics de recherche scientifique soumis à la tutelle du ministère chargé de la recherche scientifique et le décret n12 de 1999.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire