Stade Taieb Mhiri. CSS-ESS : 0-0 (mi-temps : 0-0). Temps printanier. Pelouse en bon état. Public nombreux. Arbitrage de l’Egyptien Mohamed Adel.
CSS : Aymen Dahman, Hamza Mathlouthi, Nassim Hnid, Chaker Zouaghi, Houssem Dagdoug, Hamza Jelassi, Kingsley Sokari (Hubert), Habib Oueslati (Moncer), Ala Marzouki, Jassem Hamdouni (Harzi), Firas Chaouat.
ESS : Makrem Bdiri, Zied Boughattas, Omar Konaté, Maher Hannchi, Mortadha Ben Wannes, Malek Baayou, Karim Aouadhi, Mohamed Methnani, Iheb Msekni, Firas Belarabi (Gonzalez), Karim Aribi (Haj Hassan).

On assistait dès le coup d’envoi à une partie animée et bien équilibrée. Il fallait toutefois attendre la 11’ pour assister à la première véritable occasion de cette rencontre. Après un beau mouvement collectif, Maher Hannachi manquait le dernier geste, son tir puissant est passé juste au-dessus de la transversale. Les deux équipes offraient au début un bon spectacle avec un ballon allant d’un but à l’autre, mais il faut dire que les poulains de Roger Lemerre se sont montrés toujours plus dangereux à l’image de la tentative de Firas Belarbi (16’). Trop brouillons et gênés par le pressing adverse, les Sfaxiens ripostent timidement par deux incursions de Chawat puis de Oueslati, sans succès. La première occasion digne d’éloge pour les gars de Ruud Krol était à la 19’, Marzouki élimine son vis-à-vis mais son tir heurte la claquette de Makram Bdiri.
Plus tranchante, l’ESS se procurait une nouvelle opportunité par Msakni dont la frappe sèche trouvait le gardien sfaxien (25’). Le CSS parvint ensuite à mieux poser le pied sur le ballon et Chawat chauffait les gants de Bdiri (29’). Ce match s’animait, la tête de Aouadhi (36’) passe juste à côté du poteau droit du portier sfaxien. Avec la fin de la première période, les deux équipes étaient très proches d’ouvrir le score. A la 45’, Ben Wannes tente sa chance de loin mais son tir a heurté la transversale. La réponse des Sfaxiens n’a pas tardé, Chawat profite d’une contre attaque bien menée par Sokari mais son tir a touché le poteau droit de Bdiri.

Manque d’efficacité !
Après la pause, les hommes de Roger Lemerre ont multiplié leurs assauts sur la cage adverse avec plusieurs tentatives. Mais, là encore, l’ESS n’a pu concrétiser sa domination bien stérile. Dangereux sur les corners, les hommes de Lemerre manquaient encore de réussite. Aouadhi (58’) et Konaté (81’) n’ont pas cadré leurs coups de tête, alors que Hannachi voyait sa tentative contrée in extremis (67’). De sa part, Gonzalez (82’) n’était pas plus adroit et empêchait le club de Sousse d’arracher la victoire tant attendue.
Les étoilés ont livré un bon match mais sont tombés sur un Dahman impressionnant qui a repoussé leurs nombreuses tentatives. Les Sfaxiens étaient de leur part trop proches d’arracher la victoire si Chawat et Marzouki ont bien joué le coup devant la cage adverse. Il faut dire qu’on a assisté à un super match avec du rythme pendant 90 minutes et de nombreuses occasions de part et d’autre. Seule l’efficacité n’était pas au rendez-vous. Le billet de qualification pour la C1 est encore en jeu entre les deux protagonistes.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Ali Arfaoui
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire