Des chutes de grêle survenues, mercredi soir, sur plusieurs cultures à Tassa, El Azima et El Maârif de la délégation de Jendouba, ont provoqué des dommages, plus ou moins importants.

Le président de l’Union régionale de l’agriculture et de la pêche (URAP), Omar Ghazouani, signale, à l’agence TAP, que les dégâts ont touché des cultures de céréale, melon, pastèque, tomate et betterave à sucre.

Selon, le commissaire régional au développement agricole, Mohamed Aouadi, les risques sont minimes pour les céréalicultures. Seule conséquence serait que la campagne des moissons soit retardée dans les zones touchées par la grêle. Pour les cultures maraichères, une surveillance accrue est nécessaire pour prévenir les maladies fongiques.

Charger plus d'articles
  • Jhinaoui rencontre Pompeo à Washington

      Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a coprésidé, mardi, avec so…
  • Terminer avec les honneurs !

    Se ressaisir et relever la tête pour honorer le contrat de cette CAN jusqu’à sa fin. De su…
  • Bonheur rompu

    Les Aigles de Carthage ont raté de peu leur entrée dans la cour des grands. Il nous faut u…
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire