Le technicien des Bleus a de quoi être satisfait malgré tout.


Malgré l’élimination, le coach de l’USM, Lassaâd Jarda, était satisfait de son équipe : «Il y a de quoi. Battre un grand d’Afrique, à savoir le Raja de Casablanca et rater la qualification aux tirs au but est une grande performance. Et puis, la chance nous a tourné le dos. Grâce à notre système de jeu efficace et l’application de mes joueurs, nous avons créé des occasions nettes, mais la concrétisation nous a fait défaut», a confié le coach des Bleus qui, en enchaînant, a mis en évidence la belle prestation de ses joueurs :  «Je suis fier de mon équipe. Elle ne s’est pas contentée de jouer d’égale à égale avec l’équipe marocaine plus expérimentée. Elle  l’a plutôt dominée en l’attaquant constamment et en la privant de ballon. Pendant les 90 minutes de la rencontre retour, nous étions les meilleurs. D’ailleurs, l’entraîneur de l’équipe marocaine a douté du fait que mon équipe participe à une compétition africaine pour la première fois. Si Daga Chimbaba n’avait pas raté une occasion nette et facile ou si l’arbitre ne nous a pas privés d’un penalty indiscutable…»

Première réussie

En éliminant l’équipe éthiopienne de Fasil, et celle d’Ahly de Tripoli, puis battre le Raja de Casablanca et quitter la compétition aux tirs au but lors d’une première participation africaine, la prestation de l’équipe monastirienne ne peut  qu’être honorable : «Effectivement. L’USM a réussi sa première participation à l’échelle africaine. Malgré le manque d’expérience, les conditions qui varient d’un pays à l’autre, mon équipe s’est bien comportée. Elle a prouvé que ses exploits à l’échelle nationale  la saison écoulée n’ont pas été réalisés par hasard.

En battant l’EST et Le Raja, elle a confirmé qu’elle est entrée dans la légende des grands et que  le championnat national est fort, contrairement à ce que pensent quelques techniciens», a précisé Lassaâd Jarda.

Trois objectifs

Maintenant que l’aventure africaine a pris fin, les Usémistes vont se consacrer à la compétition nationale : «Le comportement global de mes protégés dans cette aventure africaine ne fait que donner des ailes à l’équipe qui jouera pour trois objectifs.

A commencer par continuer ses résultats positifs en championnat afin d’accéder à une place honorable, jouer les premiers rôles en coupe de Tunisie et faire de son mieux pour remporter la supercoupe. Je suis convaincu que mon équipe est en mesure de rééditer ses belles prestations de la saison écoulée, et ce, grâce à l’application des joueurs, leur bonne volonté d’honorer la ville de Monastir malgré les moyens financiers limités de l’administration», a conclu le coach Lassaâd Jarda.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salah KADRI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire