« Une nouvelle pierre vient d’être apportée à l’édifice républicain, comme un élément d’appui à nos institutions démocratiques et constitutionnelles dont regorge le pays post-révolution ».

L’Instance régionale indépendante pour les élections (Irie)-Tunis 1 à Bab Bnet s’est transformée en un musée permanent de la démocratie.

Son ouverture officielle a eu lieu, hier matin, en présence du staff de l’Isie, du gouverneur de Tunis et de la présidente de la mairie de la capitale.

« Une nouvelle pierre vient d’être apportée à l’édifice républicain, comme un élément d’appui à nos institutions démocratiques et constitutionnelles dont regorge le pays post-révolution », se félicite Nabil Baffoun, président de l’Isie, en marge de la cérémonie d’installation dudit musée dans son local annexe à Bab Bnet. Ses 27 locaux régionaux suivront progressivement, en favorisant au citoyen, là où il se trouve, l’opportunité de découvrir la démocratie en 3D.

Soit un musée mobile qui fournit des informations civiques et électorales, via une plateforme numérique basée sur la technique de la réalité virtuelle et celle augmentée.

En fonction de quoi, le visiteur aura à en savoir plus sur le temple de la démocratie, déjà en cours d’édification. Tout sur le bout des doigts.

En savoir plus !

Selon Baffoun, c’est une autre manière de communication avec nos jeunes pour leur apprendre les valeurs et les symboles de la démocratie et les initier à la vie publique. Voire une façon, entre autres, de les sensibiliser à se rendre aux urnes et mieux participer aux différentes échéances électorales dans le pays. D’un simple clic sur le site «museedelademocratie.com », l’on peut, alors, y accéder et surfer. Notons, ici, que ce site est également accessible aux personnes sourdes et malentendantes avec interprétation en langue des signes, ainsi qu’à celles malvoyantes et non-voyantes avec des impressions audio, en lecture braille, décrit la fiche de présentation dudit projet. En fait, à l’Irie de Bab Bnet, le décor démocratique est planté. Et le local s’est visiblement montré sous ses plus beaux atours : affiches placardées illustrant la démocratie dans tous ses états. Ce modèle sera, ensuite, généralisé à toutes les instances régionales de l’Isie, en abritant, à sa manière, le musée de la démocratie. « L’idéal est que les jeunes, toutes catégories confondues, soit conscients de leurs droits civiques et politiques », projette M. Baffoun.

Droit d’accès à l’info

« Un tel musée est si important qu’il puisse immortaliser les bons moments de la démocratie tels que nous les avons tous vécus, depuis maintenant dix ans », révèle Mme Souad Abderrahim, maire de Tunis. Et d’ajouter : « Les revivre aujourd’hui autrement, c’est encore plus intéressant, dans la mesure où l’on peut raconter à nos jeunes l’histoire post- révolutionnaire ». Le musée de la démocratie est désormais ouvert au grand public au sein de l’Irie, à Bab Bnet. Mais, il est aussi itinérant, parcourant les quatre coins de la Tunisie.  D’autant plus qu’il traduit, concrètement, le droit d’accès à l’information. Soit plein feu sur tout ce qui concerne la transition démocratique dans le pays, le Parlement, le scrutin, le référendum, le régime politique et bien d’autres détails non des moindres.

Charger plus d'articles
Charger plus par Kamel FERCHICHI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire