La Maison de l’image propose pour le mois de Ramadan «Les Nocturnes de la Maison de l’image» qui s’étendront jusqu’au 31 mai avec au menu une série d’événements artistiques qui visent à aider les jeunes du projet «Vision solidaire» à percer dans le monde de l’art et de la culture, et ce, à travers des rencontres et des débats entre artistes professionnels et amateurs.
Notons que le projet «Vision solidaire » fait de l’image un moteur de développement social pour les jeunes des quartiers sensibles. Ses objectifs sont de former, gratuitement, sur trois ans, 90 jeunes du Grand-Tunis aux métiers de l’image et du design graphique en exploitant leur potentiel créatif.
Ces jeunes et autres présents ont pu ainsi rencontrer lors de l’ouverture de ces Nocturnes, le 22 mai, trois réalisateurs qui ont marqué le petit comme le grand écran par leur savoir-faire, Abdelhamid Bouchnak, le réalisateur derrière deux œuvres à succès, le film d’horreur «Dachra», et le feuilleton ramadanesque «Nouba», Lassaâd Oueslati qui signe cette année le feuilleton très bien accueilli «El Maestro» et Mehdi Kibli avec «Banni Banni».
Dès ce soir, les organisateurs invitent le public à découvrir les œuvres du grand photographe Hamideddine Bouali réunies autour de l’intitulé «Nouba 1991» et qui marquent le début de l’ère de la musique populaire tunisienne. Le vernissage de l’exposition sera suivi du concert du live bande «El Aazara», un subtil mélange de reprise des grands standards de la musique tunisienne arrangés à la sauce flamenco ou aux airs andalous.
Hamideddine Bouali animera, le 29 mai, le «Café des photographes», une rencontre-débat concoctée pour les amoureux de la photographie autour de la passion de trois photographes, Samy Snoussi, Nadhir Mindfreak et Noureddine Ahmed.
La scène sera ouverte, le 31 mai, aux nouveaux talents en donnant l’opportunité à des performeurs de monter pour la première fois sur scène (théâtre, slam, chant, danse…) en présence d’un vrai public.
En amont de ces différents programmes nocturnes, la Maison de l’image propose au public d’essayer à volonté, en groupe ou en famille, toutes sortes de jeux : Chkobba, Rami, jeu de l’oie, Monopoly, UNO, jeu des 7 familles, Twister…

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire