Dominer n’est pas gagner…

Le Stade Tunisien est revenu de Béja avec un tout petit point. «Nous avons mieux joué que  notre adversaire, aussi bien en première mi-temps qu’en seconde. Lors de la première période de jeu, nous étions les meilleurs. Nous avons créé un bon  nombre d’occasions nettes .Toutefois, la concrétisation nous a fait défaut. Par contre, il a suffi d’un seul contre pour que l’adversaire prenne l’avantage. En seconde mi-temps, nous avons  dominé sans pouvoir  tromper le gardien béjaois. Heureusement qu’à la dernière minute, Mejri est parvenu à inscrire le but de l’égalisation», a indiqué l’entraîneur de l’équipe bardolaise, Ghazi Ghraïri.

Marathon à venir

Le coach des Stadistes n’a pas caché sa satisfaction, volet amélioration du rendement global de son équipe. «En effectuant quelques changements au sein de la formation par rapport au dernier match contre l’USM, l’équipe s’est bien comportée. En alignant Moksi au poste d’arrière latéral droit, Habassi à la place de Aït Malek, Médina en remplacement de Zoghlami et la nouvelle recrue, Arthur, à la place de Messaâdi, l’équipe a mieux joué, notamment au niveau de l’entrejeu. Néanmoins, le jeu face à la cage adverse n’a pas donné satisfaction. Ainsi, je devrais dorénavant insister beaucoup sur l’amélioration du jeu devant la cage adverse», a précisé le coach, Ghazi Ghraïri, qui, en enchaînant, a mis en exergue le nombre de matches qui attend son équipe en 21 jours : «Nous aurons à disputer huit matches en peu de temps. Ainsi, nous veillerons à ce que tout l’effectif soit disponible de telle sorte que l’équipe conserve son rythme et son équilibre quelle que soit la formation alignée». Concernant les jeunes qui s’entraînent  avec le groupe, Ghraïri a confirmé qu’ils progressent à tous les niveaux. Ils seront alignés au moment opportun.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salah KADRI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire