Des organisations de la société civile ont appelé l’État tunisien et les organisations onusiennes à aider la facilitation de l’accès à la vaccination contre la Covid-19 pour les catégories vulnérables parmi les migrants.

Elles ont également appelé à inciter le ministère de la santé à opter pour la transparence concernant le processus d’intégrer cette catégorie dans le plan national de vaccination.

Les organisations ont également appelé le gouvernement, dans un communiqué commun publié mercredi à assumer ses responsabilités et déployer les efforts nécessaires pour réaliser le plan de régulariser la situation des migrants installés en Tunisie afin de surmonter le problème d’exclusion du droit à la vaccination contre Covid-19.

La discrimination sur la base d’identité nationale ou de situation administrative est contre la loi et forme une infraction aux engagements de la Tunisie de la convention portant éradication des différentes formes de discrimination.

Parmi les signataires de ce communiqué figurent notamment l’union générale tunisienne du travail (UGTT), le forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), et le syndicat national des journalistes tunisiens.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire