La commission administrative sectorielle de l’enseignement de base a décidé aujourd’hui lors d’une réunion à Hammamet de décréter une grève les 6 et 7 avril prochains dans toutes les écoles primaires a annoncé un membre de la fédération Slim Ghris.

Il a précisé dans une déclaration aux médias, en marge de la clôture des travaux de la commission, que la fédération générale de l’enseignement de base est ouverte aux négociations pour trouver les solutions adéquates aux revendications des enseignants, dont notamment l’application de l’article 35 de la loi d’orientation aux écoles primaires afin de les faire bénéficier d’un budget permettant de renforcer l’infrastructure et le droit des diplômés de l’école normale des instituteurs de bénéficier de la retraite à 55 ans, et de permettre à certains d’entre eux de poursuivre leurs études universitaires.

« Les revendications des enseignants sont d’ordre financier, et consistent en des primes permettant d’améliorer leur pouvoir d’achat qui s’est détérioré durant ces dernières années » a-t-il ajouté.

De son côté, le secrétaire général adjoint de la fédération générale de l’enseignement de base Ikbal Azzabi a indiqué dans une déclaration à la TAP que la décision de grève présentielle a été décidée en guise de protestation contre l’absence de couverture sociale pour les enseignants suppléants, les formes d’emploi précaire outre les demandes de réforme du secteur de l’éducation.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire