Durant le quatrième trimestre 2020, la société a repris les exportations du ciment vrac par bateau et a réalisé pour la 1ère fois des exportations du ciment vrac par camion par voie terrestre.

Jusqu’au 31/12/2020 et malgré la suspension totale de la production pendant 45 jours durant l’année 2020 après le confinement général, la production du clinker de la société Les Ciments de Bizerte a été maintenue à son niveau de 2019 soit une production de 663.491 t en 2020 contre 661.829 t en 2019. Cette production a été atteinte malgré un arrêt d’un mois pour une intervention sur le filtre process et le changement de toutes les manches pour atteindre un taux d’émission de poussière inférieur à 10mg/Nm3 lui-même inférieur aux normes internationales 20mg/Nm3.

La production du ciment de la Société Les Ciments de Bizerte jusqu’au 31/12/2020 a été de 655 250 t soit une production équivalente à l’année 2019 qui n’a pas engendré de ruptures de stock.

Hausse du chiffre d’affaires local

La production de la chaux jusqu’au 31/12/2020 a connu aussi une diminution de -27,09% soit une diminution de 7078 t par rapport à la production de l’année 2019. Cette baisse est due au manque de la demande de la chaux, constaté sur le marché national et au niveau du secteur. La production du ciment et de la chaux est en corrélation directe avec les quantités vendues. Le chiffre d’affaires local de la Société Les Ciments de Bizerte jusqu’au 31/12/2020 a connu une augmentation remarquable de +8,52%, comparé à l’année 2019 passant de 97.104.793DT à 105.382.581DT en 2020 soit une croissance de + 8.277.788DT. Le chiffre d’affaires export de la Société Les Ciments de Bizerte jusqu’au 31/12/2020 a connu une légère régression de -7,48%, comparé à la même période 2019 passant de 6.133.539DT à 5.674.648DT soit une réduction de –458.891DT. La régression des exportations est due à la suspension des contrats de clinker, résultat d’une conjoncture internationale touchée par la pandémie Covid-19.

Aussi, le chiffre d’affaires global (local+export) jusqu’au 31/12/2020 a connu une amélioration de +7,57%par rapport à l’année 2019 passant de 103.238.332DT à 111.057.229DT soit une croissance de+ 7.818.897DT.

Des navires de coke déchargés

Durant le quatrième trimestre 2020, la société a repris les exportations du ciment vrac par bateau et a réalisé pour la 1ère fois des exportations du ciment vrac par camion par voie terrestre. Durant ce quatrième trimestre de l’année 2020, l’activité de déchargement des navires de coke de pétrole a connu une augmentation exceptionnelle. Elle a généré des revenus trimestriels de 1.454.623 dinars HT, et ce, suite aux déchargements de dix (10) navires de 121.216 t avec un cumul total de l’année 2020 de 5.456.854 dinars HT (37 navires de 454 725 t de coke de pétrole déchargées) contre 4.610.885 dinars HT pour l’année 2019, soit une évolution positive de 18,34%.

La crise financière nationale et internationale causée par la propagation de la pandémie du Covid-19 a contraint la société à continuer de reporter le remboursement de tous les crédits à moyen et à long terme à partir de l’échéance du 31/03/2020 au 30/09/2020 conformément à la circulaire de la BCT N°2020-06 du 19/03/2020 mais la société a honoré tous ses engagements envers le système bancaire, et ce, à partir du mois d’octobre 2020.  La société arrive même à honorer ses engagements envers ses fournisseurs.

Les perspectives du premier trimestre 2021 se présentent par l’augmentation sensible de la production de clinker et de ciment afin de répondre aux besoins du marché local et export. Des contrats d’export du ciment en vrac vers la Libye ont été signés et seront réalisés durant le quatrième trimestre 2021. Il à noter que l’export du ciment vrac par bateau a été arrêté depuis 2008. Un premier navire a été chargé durant le mois d’octobre 2020. L’objectif est le développement de l’export et la diversification des clients. Il s’agit d’assurer la continuité des activités de déchargement du pet coke pour tout le secteur.

La société compte honorer les contrats de clinker qui ont été signés avec des clients européens et réaliser les investissements prévus au niveau du budget 2021 qui seront de l’ordre de 18 millions de dinars. L’autre objectif est de continuer à agir sur les composantes du prix de revient pour être compétitif sur le marché national et international.

Enfin, et suite aux perturbations et dégâts imposés par la pandémie du Covid-19, la Société les Ciments de Bizerte continue à  s’adapter et à maintenir son activité et ses équilibres sur tous les plans. Au cours de ce trimestre, elle a géré la crise de l’épidémie du Covid-19 en respectant les protocoles sanitaires.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire