Les jeunes lancés avec Lotfi Rouissi et Kaïs Yaâkoubi ont été oubliés au profit des vétérans. Louhichi a opté pour Agrebi, Dhaouadi, Khlifa et Ifa

Montassar Louhichi  n’a pas tardé pour marquer son territoire par rapport à ses prédecesseurs, Rouissi et Yaâkoubi. Cela s’est confirmé surtout à Réjiche : Louhichi n’a pas opéré les changements habituels. Les jeunes du cru, Taboubi, Garrab, Hadj Ali, Bouaziz, n’ont pas joué la moindre minute. Et ce sont les vétérans qui ont effectué leur retour. A commencer par Saber Khlifa qui a été une carte gagnante de Louhichi. Le joli but qu’il a marqué a montré à quel point  il reste un grand et complet joueur. On a vu aussi Hamza Agrebi reprendre le couloir droit. Un match très moyen et beaucoup d’hésitation sans oublier ses éternels défauts dans la couverture. Seules ses montées offensives furent réussies. Quant à Ifa et Dhaouadi, ils sont très, très, loin de ce qu’un joueur professionnel doit donner. Et d’ailleurs, Louhichi n’a pas osé assez pour chercher les trois points. L’élan pris par les jeunes lancés à l’aller semble s’arrêter si l’entraîneur clubiste se décide de continuer  avec ce conservatisme. Il aura à trancher sur des dilemmes au niveau de maintes postes, à l’image du flanc droit (Agrebi-Guesmi), du milieu et de l’attaque aussi. Garrab, Taboubi, Bouaziz, Laâbidi, Hadj Ali, Laâjimi, qui ont un potentiel intéressant malgré des imperfections techniques, vont-ils être largués? Vont-ils être mis à l’écart pour permettre aux vétérans qui ont plus d’expérience (mais moins de fraîcheur) de retrouver leurs places? Toutes ces questions attendent des réponses de la part de Louhichi qui semble plus chaud pour le conservatisme, pour une sorte d’assurance dans les choix. Mais il faudra qu’il sache une chose : les anciens ne sont plus les joueurs d’il y a 7 ans et plus. Il ne devra pas oublier en premier lieu qu’il a un capital-points à augmenter pour fuir la zone de danger. Ce n’est pas une question d’expérience, mais de compétitivité. Les joueurs frais, les joueurs tenaces et assoiffés sont ceux qui peuvent aider s’ils sont bien utilisés. Louhichi aura été hyper-conservateur à Réjiche. Peut-être bien qu’il a ses raisons (ses frayeurs). Mais une chose est sûre, il a un ensemble de jeunes qui ont joué assez de matches à l’aller et qui ont progressé. Ils peuvent aider, donner le plus. C’est à lui, comme premier entraîneur, de faire ses calculs et de décider. Moins de conservatisme, ce n’est pas mauvais comme idée!

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire