A l’heure où le pays est en butte à une crise politique aiguë doublée d’une crise sanitaire sans précédent affligeant le moral des Tunisiens qui est déjà en berne à cause du noir qu’ils ne cessent de broyer tout au long de la journée, la commémoration de l’épopée de Ben Guerdane vient nous rebomber le torse tant cet épisode où le sang des sécuritaires et des militaires s’est mêlé avec celui des civils pour défendre la ville contre l’assaut de terroristes venus y établir un émirat daechien témoigne que la Nation est en parfaite adhésion avec son armée et ses forces de sécurité dans la lutte contre le terrorisme !

C’est aujourd’hui que la ville de Ben Guerdane commémore  le 5e anniversaire de l’épopée du 7 mars 2016, lorsque le sang des sécuritaires et des militaires s’est mêlé avec celui des civils pour défendre la ville contre l’assaut de terroristes venus y établir un émirat daechien. Des événements qui ont fait le tour du monde et ont montré que la Tunisie demeure un rempart contre les takfiristes. Vingt martyrs (13 militaires et 7 civils) sont tombés dans la bataille de Ben Guerdane, contre 50 terroristes tués et 7 autres arrêtés.

En recevant, vendredi, au Palais de Carthage, des représentants des familles des martyrs et blessés de l’épopée du 7 mars 2016 à Ben Guerdane,  le Président de la République Kaïs Saïed a rappelé l’acte héroïque des habitants de la ville de Ben Guerdane et le courage dont ils ont fait preuve aux côtés des forces de sécurité et de l’armée dans la lutte contre les terroristes durant cette bataille. Le Chef de l’Etat a relevé à cette occasion que les évènements qui se sont déclenchés dans cette ville ont prouvé à tout le monde que l’Etat est homogène et qu’il résiste aux tentatives de le faire échouer.

Il a affirmé la volonté de poursuivre le combat contre le terrorisme et les terroristes ainsi que leurs complices et l’impératif de venir à bout des causes à l’origine de ce phénomène, en particulier le terrorisme intellectuel.

En effet, maintenant que le peuple a un œil sur les terroristes et que nos vaillants soldats, forces de sécurité, policiers et douaniers, patrouillent sur tous les fronts à la traque des daéchiens, il faut finir le travail et débarrasser le pays des ennemis de la liberté, de la vie. Maintenant que la mobilisation de nos forces de sécurité est forte, intense et même exceptionnelle, le résultat doit être édifiant. La leçon infligée aux terroristes doit être exceptionnelle et douloureuse. Et le message aux forces du mal clair.

Oui, notre nation est forte et qui s’y frotte, s’y pique. Les évènements de Ben Guerdane ont par ailleurs suscité un formidable élan citoyen, non seulement dans les rues de la ville touchée par les lâches attaques, mais aussi à travers ces milliers de candidats qui se proposent chaque jour pour l’enrôlement au sein de nos armées. C’est un signe de confiance dans le pays et dans l’institution militaire.  Parce que nos forces ont fait montre de fermeté et de courage et qu’ils l’ont fait avec discernement, compétence et sang-froid.  Car, nos militaires et nos policiers ne sont pas simplement des combattants envoyés sur le terrain mais des défenseurs d’un idéal, le plus grand: celui de la patrie.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri Ben Nessir
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire