Un plan de sauvetage pour la compagnie aérienne TUNISAIR sera élaboré par le ministère du transport et sera prêt au cours du dernier trimestre de l’année 2021, a affirmé le ministre du transport et de la logistique, Moez Chakchouk.

Il a ajouté, lors d’une séance d’audition par la commission de la réforme administrative relevant de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) tenue, lundi, que le bilan de Tunisair était positif avant l’année 2010, avec des réserves d’environ 500 millions de dinars (MD).

La compagnie aérienne a enregistré, jusqu’à 2020, des résultats d’exploitation cumulés négatifs de plus de 1100 MD.

Le ministre a souligné que la situation financière de Tunisair s’est aggravée avec une baisse de la marge de bénéfice malgré que l’Etat a pris en charge, en 2014, les dettes de la compagnie aérienne auprès de L’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA).

Et de préciser que les dettes de la compagnie aérienne sont importantes et sont réparties en dettes extérieurs d’une valeur de 509 MD en raison de l’achat des avions en 2014 alors que les dettes intérieurs sont d’une valeur de 406 MD, notant que les pays garantissent environ 80% de ces dettes.

Chakchouka a, en outre, indiqué que la flotte d’avions en exploitation se compose, actuellement de 9 appareils (avec des problèmes) et que ce nombre d’avions pourra atteindre 4 appareils pendant la saison estivale si les ressources financières ne sont pas disponibles.

Et de rappeler que la compagnie aérienne dispose d’une flotte de 29 appareils mais seulement 18 avions peuvent être entretenus et remis en service tandis que le reste de la flotte est hors service.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire