Il faut faire tourner le compteur au plus vite.

La pression est permanente ! Il ne se passe plus une journée sans que les Cabistes ne se trouvent devant une obligation de résultat. Plus les camarades de Ben Frej  font un faux pas, plus ils se font distancer par les équipes du milieu du tableau. Aujourd’hui, ils devancent d’un point le 2e relégable et évoluent en déplacement à Soliman contre l’ASS. Ils doivent obligatoirement maintenir cet écart en attendant des jours meilleurs. La situation n’est pas  encore alarmante ou compromise puisque le CAB aura à disputer beaucoup de matches à domicile lors de cette phase retour. Il suffit donc de bien savoir doser ses efforts pour éviter le pire. Face aux Cap-bonais, il va falloir jouer solidaires avec un esprit de gagneurs comme ils l’ont si bien fait contre le ST au Bsiri. Un résultat positif chez l’adversaire n’est pas impossible.

Pour un meilleur coaching ! 

S’il est devenu hasardeux d’avancer la formation probable au vu des nombreuses suspensions et autres blessures, on espère que le staff technique titularise alors  les meilleurs du moment. Il n’y a pas de place de titulaire acquise définitivement. En essayant pratiquement tout le groupe sauf le Brésilien Santos, Kaïs Yaâcoubi saura  certainement, cette fois-ci, aligner les plus méritants. C’est à lui et à lui seul que revient la décision. La mauvaise appréciation n’est plus permise, le temps presse et l’opération de sauvetage est en cours ! On peut toutefois penser qu’il ferait tout à l’heure confiance au onze suivant à deux éléments près  : Mathlouthi – Kchok( Mechergui ) – Ben Frej – Doumbia – Aala Dridi  – Trabelsi – Sabo – Darragi – Bangoura (Chattal) – Santos – Jerbi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire