« Les jeunes entrepreneurs constituent un réel atout pour le développement durable de la Tunisie », a indiqué l’Ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, Marcus Cornaro, lors de sa visite à Sfax du 18 au 20 mars courant.

Accompagné de ses collaborateurs, Marcus Cornaro a eu des entretiens avec les autorités du gouvernorat, le secteur privé et la société civile.

Cette visite a permis de constater le gisement d’emplois et le potentiel de développement des initiatives des jeunes en particulier ainsi que la valeur ajoutée du partenariat avec l’Union européenne, selon un communiqué de la délégation de l’UE à Tunis.

L’Ambassadeur a hautement apprécié des projets menés par trois jeunes femmes de Kerkennah.

Le premier, pour la fabrication de produits cosmétiques à partir de plantes aromatiques et médicinales.

Le deuxième, de produits artisanaux en bois et le troisième, de transformation de produits laitiers.

En les finançant, l’UE soutient la valorisation des produits du terroir, le développement local et surtout l’entrepreneuriat féminin.

D’autres projets, financés par l’UE, et menés par de jeunes entrepreneur(e)s ont été également visités.

La diversité et les dynamiques engagées par ces jeunes montrent que la stratégie de développement local, durable et solidaire de l’île porte ses fruits, précise la même source.

L’ambassadeur a rencontré aussi des entrepreneurs qui travaillent dans la collecte et le tri sélectif des déchets plastiques.

Ce projet appuyé par l’UE et l’ANGED contribue à la dépollution de l’île et permet de recycler les déchets par des entreprises européennes(construction automobile, fabrication de matériel de sports nautiques ou de chaussures).

L’Union européenne soutient également des projets de tourisme alternatif qui offrent des opportunités professionnelles à la jeunesse kerkenienne.

C’est le cas du projet de barque touristique et de circuits cyclistes pour la découverte de l’île et de son littoral visités aussi par l’Ambassadeur Cornaro.

Un entretien a eu lieu également avec le Gouverneur, Anis Oueslati, axé sur les enjeux du développement régional et de la coopération, très diversifiée, de l’Union européenne dans le gouvernorat.

Cette rencontre a permis notamment d’évoquer les défis migratoires dans un esprit de responsabilité partagée pour la gestion des migrations.

La facilitation des initiatives privées avec l’engagement de tous les acteurs devrait offrir de nouvelles perspectives aux jeunes et contribuer à limiter l’émigration irrégulière.

Au cours de cette visite, l’Ambassadeur qui a réitéré l’appui de l’Union européenne à l’amélioration du climat des affaires et de la gouvernance économique, s’est rendu également à l’huilerie CHO (Conditionnement des Huiles d’Olive) qui confirme la pertinence de cibler le marché européen pour le développement des exportations d’huile d’olive biologique conditionnée.

À cette occasion l’Ambassadeur Cornaro s’est entretenu avec des opérateurs économiques et des représentants l’UTICA.

Il a réitéré la disponibilité de l’UE à reprendre les négociations commerciales pour permettre à la Tunisie de bénéficier (à l’instar de l’Egypte et du Maroc) de conditions d’accès au marché plus favorables et qui permettront d’augmenter les revenus des producteurs.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire