Le nageur tunisien s’est classé 3e au 200 m nage libre et 6e au 400 m nage libre.

Mehdi Laâjili s’est mis en évidence au meeting de Marseille, organisé récemment. Il a remporté la médaille de bronze au 200 m NL avec un bon chrono de l’ordre de 1’48”76 centièmes. Il a ainsi réalisé le minima «B» pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. En outre, il a terminé à la 6e place au 400 m NL, en réalisant 3’51”. Bien qu’il manque de rythme de compétition et le fait qu’il est encore en période de préparation foncière, Laâjili a affiché une forme rassurante. Il n’était pas loin du tout de ses records personnels au 200 m NL et au 400 m NL. Il va poursuivre sa préparation à Antibes en France, tout comme Adnène Béji en Serbie.

Trois meetings pour Hafnaoui

Le reste du programme de préparation de Ayoub Hafnaoui pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 a été arrêté officiellement grâce à l’intervention du département de tutelle pour l’obtention du visa. Il entamera cette période importante de préparation par un stage à Antalya, qui aura lieu du 11 au 25 avril 2021. Ensuite, il prendra part à trois grandes compétitions en France. Il s’agit du meeting de Monaco du 29 au 31 mai, du meeting de Canet prévu les 2 et 3 juin 2021 (il sera ponctué par un stage sur place qui se poursuivra jusqu’au 8 juin). Enfin, il ralliera Chartres pour participer aux championnats de France élite du 10 au 15 juin. De retour à Tunis, Ayoub continuera à s’entraîner régulièrement à Ezzahra jusqu’au 31 juin, date de son départ au Japon afin d’effectuer l’ultime stage de préparation pour les Olympiades. «C’est un programme de préparation adéquat. Il permettra à Ayoub de s’illustrer à Tokyo en réalisant des résultats honorables et fort prometteurs. Il ne faut pas oublier qu’il est encore jeune (18 ans). Et comme je l’ai déjà précisé, Ayoub montera sur la haute marge de podium aux Olympiades de Paris 2024», a confié Sami Achour, directeur de l’élite.

Performances encourageantes

Le championnat national toutes catégories organisé, récemment, a été marqué par quelques performances encourageantes par de jeunes nageurs. Chez les garçons, Khelil Ben Chaâbane (ASM) a réalisé au 1.500 un bon chrono (16’00”90), pas loin du minima de participation aux championnats du monde junior à Budapest au mois d’août. Idem pour Belhassen Ben Miled (Cité Sportive El Menzah) en 400 m NL avec un chrono de 4’41”47. Né en 2007, Hani Musfar (Cité Sportive d’El Menzah) a brillé avec deux bons chronos, à savoir 1’3”57 au 100 m papillon et 2’16”14 au 200 m papillon. Un autre jeune ,en l’occurrence Ahmed Jaouadi (ASM) a nagé le 1.500 m en 16’5”28. Dans les courtes distances, la palme est revenue à Amine Trabelsi (EST), vainqueur au 400 m NL avec un chrono de l’ordre de 5’00”80.

Chez les féminines, Jamila Boulakbache (SNBizertin) et Salima Ben Ismaïl (EST) étaient les plus en vue. La première a remporté le 800 m en 9’31”52. La seconde a gagné le 400 m 4N avec un chrono de l’ordre de 5’17”82. Notons que la FTN a présenté sa candidature pour organiser les championnats d’Afrique toutes catégories pour le mois de septembre prochain.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salah KADRI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire