Les unités de la sûreté nationale à Mégrine relevant du district de Ben Arous ont arrêté le principal suspect dans l’agression qui a eu lieu dans l’un des cafés à Radès (gouvernorat de Ben Arous), a annoncé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué publié, dimanche.
Le suspect, âgé de 24 ans, connu sous le nom de « Macarty », habite à la cité Chatla à Radès Saline et a des antécédents judiciaires. Il fait l’objet d’un mandat de recherche, depuis 2018. Il a été arrêté avec deux de ses complices âgés de 19 et 27 ans et habitant à Radès, lesquels ont été reconnus par le propriétaire du café.
Les suspects ont été placés en garde à vue, après consultation du ministère public. L’affaire a été déférée à la sous-direction des affaires criminelles relevant de la direction de la police judiciaire, pour poursuivre l’enquête et identifier les autres suspects.
Le ministère de l’Intérieur a précisé que le principal suspect a avoué son déplacement à Radès Meliane avec les deux autres suspects. Ils ont arrêté leur voiture devant une station de lavage Auto où ils ont eu une dispute avec un groupe de personnes, à proximité d’un café. L’incident s’est vite transformé en une altercation physique ce qui a provoqué l’intervention du voisinage, dont le propriétaire de la station de lavage.
Ce dernier, entendu comme témoin, a affirmé ce qui a été dit. Il a précisé que la situation s’est aggravée avec l’arrivée d’un groupe de personnes qui ont envahi le café et agressé un employé. L’un des membres du groupe a aussi tenté d’incendier la façade du café.
Le ministère avait, précédemment, indiqué dans un communiqué que « L’agression qui a eu lieu dans l’un des cafés à Radès n’a pas de lien avec des personnes radicalisées, en réaction à l’ouverture de ce café avant la rupture du jeûne, mais a été provoquée par un groupe de délinquants ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire