Par Maïssa Ben Chehida*

Belle initiative de l’Association tunisienne des étudiants en médecine (Associa-Med), Doc’Time est un projet imposant pour beaucoup d’étudiants en médecine à Sfax. En défendant les valeurs les plus nobles, ce projet a su se définir en tant que mouvement généreux, humain et vital et comme source intarissable de charité et de bienveillance.

Quand il s’agit d’assister les démunis, de les aider à surmonter la douleur, à vaincre la maladie et recouvrer la santé et à sauver leurs vies, Doc’Time est toujours là et gratuitement ! Il n’est donc pas étrange que cette action se nomme «l’action des opérations gratuites».

En effet, Doc’Time aspire à collecter des fonds, en contactant des donateurs ou à travers des actions financièrement rentables, les mettant ensuite à profit pour couvrir les frais d’opérations chirurgicales au bénéfice des nécessiteux.

Plusieurs personnes dans notre société n’ayant pas les moyens de jouir de leur droit à la santé, notre mission est de leur tendre la main et les soutenir, et ce, soit en restant à l’écoute, soit en cherchant, dans les longues listes d’attente de nos hôpitaux, les cas les plus critiques et qui nécessitent une intervention d’urgence: c’est là notre critère de base dans notre sélection et le choix du cas en urgence en plus de la situation sociale de la personne concernée. L’historique de cette action ne peut que révéler l’admirable besogne qu’elle a accomplie et qu’elle ne cesse de poursuivre.

Les interventions qu’elle a rendues possibles et les vies pour lesquelles elle a bataillé afin de les sauver ne peuvent qu’en témoigner: un travail faramineux  de sensibilisation, de sollicitation, de coordination, de quête de dons, mais aussi de correspondance et de communication avec des équipes médicales qui travaillent dans les hôpitaux et les cliniques partenaires et qui participent bénévolement au mouvement.

Cette conjugaison d’efforts a été couronnée après huit ans de travail acharné, couronné par plus de 280 opérations. Entre simplicité, sensibilité et exclusivité, ces actes chirurgicaux ont pu changer des vies. On peut citer : un implant cochléaire qui est très délicat, plusieurs remplacements valvulaires, un traitement chirurgical d’un syndrome de Crouzon, de nombreuses communications interventriculaires et un très grand nombre de cataractes.

Pour finir, on croit pleinement à la bonté des cœurs et à la générosité des âmes dans notre société et à la présence de personnes qui veulent nous apporter leur appui.

C’est pour cela que nous tenons à remercier toute personne ayant cru en nous, notamment les bénévoles. Chaque acte solidaire, chaque don et aide ou même le simple soutien moral nous est utile et précieux pour préserver ce rêve, pour sauver des vies et en rendre d’autres plus soutenables et plus confortables. Alors merci pour votre humanité, vous, les donateurs, les membres du cadre médical ou administratif, les partenaires, les établissements et tous les esprits miséricordieux et les âmes charitables».

*Etudiante en deuxième année médecine

Membre de l’Association tunisienne des étudiants en médecine (Associa-Med)

N.B. : L’opinion émise dans cette tribune n’engage que son auteur. Elle est l’expression d’un point de vue personnel.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire