Le bureau exécutif de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) dément, dans un communiqué rendu public, dimanche, sur les réseaux sociaux, l’existence d’un projet de grève, lundi, des ouvriers des stations-service et autres établissements liés au secteur des hydrocarbures.
le secrétaire général adjoint chargé du secteur privé, Mohamed Ali Boughdiri, signale que l’UGTT n’a pas émis d’avis de grève dans ce sens. Il affirme que les stations-service fonctionnent, normalement, et qu’il n’y a aucun risque de pénurie de carburant.
Les négociations sont en cours, entre le gouvernement et les propriétaires des stations-service, signale Boughdiri, précisant que les avenants à l’accord lié à l’augmentation salariale des employés du secteur seront signés dès que les deux parties parviennent à un accord.
Autant l’organisation syndicale est attachée à défendre les droits de ses affiliés autant elle évite les grèves au mois de ramadan, souligne-t-il.
Pour sa part, l’Union Tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), annonce dimanche, dans un communiqué, que la Chambre nationale des agents et propriétaires de stations-service et le ministère de l’industrie et des PME signeront, lundi, l’accord sur une augmentation de la marge bénéficiaire des prix des hydrocarbures, lors d’une réunion qui se tiendra au siège du département. Ces augmentations se feront sur deux tranches, précise l’UTICA dans ce même communiqué
De son côté, le membre du conseil des fédérations sectorielles à l’UTICA, Hosni Boufaden, fait savoir que les propriétaires des stations-service sont prêts à signer les avenants à l’accord d’augmentation salariale des agents du secteur après l’activation de l’accord entre les propriétaires des stations-service et le ministère de l’industrie et des PME.
Ces précisions interviennent après la ruée enregistrée dans les stations-service du Grand Tunis, par crainte d’une éventuelle grève, lundi.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire