Il n’est pas dans les habitudes de l’Espérance de faire deux faux pas de suite. Cette vérité sera vérifiée encore aujourd’hui et c’est l’OBéja qui risquerait d’en faire les frais.

A raison de deux matches par semaine, au moins, l’Espérance tangue entre la compétition africaine et le championnat local. Après avoir essuyé  une incompréhensible défaite samedi dernier au Sénégal devant Teungueth dans le cadre de la Ligue des champions, l’équipe de Bab Souika revient à la Ligue nationale 1 avec son match, de tout à l’heure, contre l’Olympique de Béja pour le compte de la dixième journée retour. C’est une manière de changer son fusil d’épaule et d’aborder un front aussi important que l’autre. D’ailleurs, la rencontre avec l’OB survient entre les deux derniers matches de la phase des poules de la Ligue des champions. C’est qu’après les Sénégalais de Teungueth, l’Espérance recevra samedi prochain les Algériens du Mouloudia Club d’Alger.

En pensant au MCA

En effet, le match de cet après-midi pourrait servir de préparation pour cette ultime journée africaine qui s’annonce «houleuse». Du moins, à propos du duel indirect entre le MCA et Ezzamalek pour la deuxième place qualificative aux quarts de finale. Bien sûr, l’Espérance pourrait jouer le rôle d’arbitre dans ce bras de fer à distance, tout en continuant à défendre crânement son leadership.

Pour le moment, les protégés de Mouïne Chaâbani, qui ont raté le coche au Sénégal, sont tenus de donner des signes rassurants face à l’OB sans trop penser au MCA et à… Ezzamalek.

La victoire ne doit pas leur échapper car ils ont une bonne avance sur l’ESS à préserver, voire à consolider afin de sceller précocement l’issue finale du championnat. Logiquement, la mission des coéquipiers de Mohamed Ali Ben Romdhane ne semble pas être difficile à accomplir. Rappelons, à ce propos, que le score  du match aller joué à Béja le 26 janvier dernier s’était soldé par un score large (4-1) en faveur de l’Espérance.

Khénissi et Ben Chrifia d’entrée

Ce jour-là le goleador Yassine Khénissi était l’auteur d’un doublé ayant confirmé son «réveil» après une longue «léthargie».

Aujourd’hui, aussi, Yassine Khénissi sera titulaire d’emblée pour tenter de rééditer sa performance de l’aller. De plus, une nouvelle chance lui sera accordée après la piètre prestation de Tougui et de Abdel-Basset au Sénégal.De son côté, Moez Ben Chrifia regagnera sa place dans les bois. Lui aussi sera devant une précieuse opportunité de ravir le grade de premier gardien de l’équipe au terme du rendement très décevant de Farouk Ben Mustapha au Sénégal.

Bien sûr, d’autres changements sont prévus, mais quelle que soit la formation qui sera alignée, il y a obligation de résultat.

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire