• Couvre-feu à partir de demain, vendredi 9 avril, de 19h à 5h du matin.
• A partir du 12 avril, tous les établissements publics seront appelés à adopter les horaires du mois de ramadan.  
• Suspension des marchés hebdomadaires et bouclage des zones à haut risque de contamination.
• Stricte interdiction de tous les rassemblements publics et privés en tous genres.
• Les voyageurs arrivant en Tunisie doivent se soumettre au confinement pendant cinq jours après la présentation des résultats de tests PCR négatifs

La Tunisie connaît une nette dégradation de la situation épidémiologique provoquée, selon les explications des spécialistes, par un relâchement au niveau de l’application des mesures barrières mais aussi par la propagation du nouveau variant britannique, plus virulent.

La réaction du gouvernement était attendue. Réunie hier, la commission de lutte contre le coronavirus a annoncé un durcissement des mesures de protection contre le coronavirus dans une tentative d’endiguer la pandémie. Ainsi, Hasna Ben Romdhane, porte-parole du gouvernement, a annoncé la modification des horaires du couvre-feu qui sera décrété à partir de demain, vendredi 9 avril, de 19h à 5h du matin. Il a été également décidé de suspendre les marchés hebdomadaires et de boucler les zones à haut risque de contamination. Asma Shiri a également annoncé qu’il a été décidé d’interdire strictement tous les rassemblements publics et privés en tous genres.  A partir du 12 avril, tous les établissements publics seront appelés à adopter les horaires du mois de ramadan.  

Le gouvernement a annoncé que tous les voyageurs arrivant en Tunisie doivent se soumettre au confinement pendant cinq jours après la présentation des résultats de tests PCR négatifs. Hasna Ben Romdhane a également annoncé l’intensification des campagnes de contrôle de l’application des mesures barrières et du respect des protocoles sanitaires. 

Ces nouvelles mesures seront observées  jusqu’au 30 avril, a-t-on également précisé. Pour sa part, le ministre de la Santé a reconnu que la situation est grave et que la Tunisie connaît une hausse exponentielle au niveau de tous les indicateurs épidémiologiques. «Nous avons pris ces décisions d’une manière urgente pour essayer de limiter la propagation du coronavirus», a-t-il expliqué, ajoutant que le taux d’occupation des services de réanimation a atteint 80% à l’échelle nationale. Le ministre a également annoncé l’acquisition de nouveaux lits de réanimation pour renforcer le système hospitalier en Tunisie.

Selon un dernier communiqué de la part du ministère de la Santé, le nombre de contaminés a, depuis l’apparition du coronavirus en Tunisie en mars 2020, atteint, 263.043 cas dont 220.645 patients rétablis. Le nombre total de décès s’élève, quant à lui, à 9.039 personnes. Par ailleurs, 1.664 patients sont actuellement hospitalisés dans les établissements hospitaliers publics et privés dont 374 placés en soins intensifs et 115 sous respirateur artificiel.

 

 Photo archive : Abdelfettah BELAÏD
Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Khalil JELASSI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire