En se partageant les points, l’Espérance de Tunis et son hôte, le Mouloudia d’Alger, se qualifient aux quarts de finale de la C1 africaine.

Stade olympique Hammadi-Agrebi de Radès. EST et MCA font match nul : 1-1. (1-0 à la mi-temps). Buts de Nassim Ben Khelifa (31’) pour l’EST et Abdenour Belkheir (68’) pour MCA. Arbitrage du Sud-Africain Victor Gomes.

EST : Ben Chérifia, Meskini, Badrane, Chammam, Rabii (Ben Choug 71’), Ben Hmida, Benguith, Ben Khelifa (Khalid 71’), Badri (Fadaa 66’), Khénissi (Meziane 66’) et El Houni (Ben Romdhane 88’).

MCA : Salhi, Hachoud (Alati 63’), Hadded, Merouani (Addadi 37’), Brahimi, Diomande, Rebiai, Harrag (Boudrim 63’), Belkheir, Frioui (Dahlal 82’), et Bensaha.

Assurant sa qualification depuis la 4e journée, l’EST a abordé hier l’ultime sortie de la phase de groupes de la C1 africaine contre le Mouloudia d’Alger, l’esprit tranquille. Le staff technique « sang et or » s’est même permis le luxe de ménager les joueurs sous la menace d’une suspension, à savoir Hamdi Nagguez et Ghailane Chaâlali. Quant à Mohamed Ali Ben Romdhane, qui se trouve dans la même situation que Nagguez et Chaâlali, il a été incorporé dans les dernières minutes de la rencontre. Un changement forcé suite à la blessure de Hamdou El Houni.

Mouine Chaâbani était également privé des services de Mohamed Ali Yaakoubi, suspendu, ainsi que Mohamed Amine Tougai, William Togui, Ilyes Chetti et Cedrik Gbo, blessés. Sans oublier Fousseny Coulibaly, déclaré forfait à la veille du match pour avoir été testé positif à la Covid-19.

Des absences qui n’ont pas empêché l’Espérance de Tunis d’imposer d’entrée son style de jeu à son hôte algérois. Après quelques tentatives ratées à l’image de la déviation d’El Houni légèrement touché par un défenseur pour son gardien (25’), les Espérantistes sont parvenus à mettre à profit les occasions créées. On jouait la 31’ lorsque Chammam adressa une longue passe à Badri qui dribla deux défenseurs avant de servir en retrait Ben Khelifa. Ce dernier n’avait qu’à terminer le travail en logeant la balle dans les filets de Salhi.

De leur côté, les Algérois se sont contentés durant la première mi-temps de jouer le bloc bas, créant le surnombre en phase défensive. Une approche tactique qui s’est avérée défaillante contre la percussion de l’attaque « sang et or ». Il fallait donc opter pour un schéma tactique différent en deuxième mi-temps.

Le tout pour le tout

Après la pause, les débats sont devenus plus ouverts grâce au jeu désormais porté vers l’attaque du Mouloudia. Les Algérois, maîtres de leur destin, n’avaient plus le choix que d’opter pour l’offensive. Du coup, on commençait à enregistrer des actions offensives de la part des visiteurs. Des attaquants algérois qui se sont montrés de plus en plus dangereux, à l’image de la tentative de Hadded qui, servi en retrait par Bensaha, a vu son tir repoussé du pied par Ben Chérifia (57’).

Les deux entraîneurs ont opéré des changements. Le coach « sang et or » dans la perspective de faire tourner son effectif, exception faite d’un changement forcé, celui d’El Houni par Ben Romdhane. De son côté, le coach du Mouloudia a joué le tout pour le tout en opérant des changements à caractère offensif. La volonté des Algérois de revenir dans le match afin de composter leur billet pour les quarts de finale s’est avérée payante : suite à une passe en retrait de Frioui, Belkheir réussit à tromper la vigilance de Ben Chérifia, signant le but de la qualification (68’).

La suite des débats était plutôt équilibrée. Les quatre minutes du temps additionnel ne changèrent rien à la donne. En se partageant les points, l’EST et le MCA se qualifient aux quarts de finale au détriment du ZamaleK.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire