Le bureau politique du Courant démocrate a exprimé vendredi sa totale solidarité avec la députée Samia Abbou (bloc démocrate), suite aux insultes proférées à son encontre par le député Abdellatif Aloui (bloc al-Karama).

Il dénonce, dans un communiqué, le « niveau » du député, qui appartient à un bloc « habitué à recourir systématiquement à la violence, au vu et su de tous ».

Il appelle à la présidence du gouvernement à assumer ses responsabilités et à appliquer la loi sur « tous ceux qui se permettent d’agresser les députés verbalement et physiquement et de porter atteinte aux structures de l’État ».

Le Courant démocrate regrette que les violences exercées par le bloc al-Karama se poursuivent; « ce qui confirme sa tendance hostile, contraire aux principes démocratiques », souligne-t-il.
Il s’indigne du « silence de la présidence du gouvernement et son laxisme face aux dépassements et pratiques de ses alliés ».

Des extraits sonores ont été relayés sur les réseaux sociaux, où l’on entend le député Abdellatif Aloui proférer des insultes et des injures à l’encontre de Samia Abbou lors de la réunion du bureau de l’Assemblée des Représentants du Peuple, le mercredi 14 avril.

Aloui a affirmé sur sa page Facebook que Samia Abbou a été la première à l’agresser verbalement et que les extraits qui circulent ne sont pas complets. Il s’est engagé à publier l’enregistrement intégral, ce qu’il n’a toujours pas fait.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire