Des repas d’Iftar sont offerts quotidiennement dans la ville de l’Ariana aux personnes démunies et aux immigrés subsahariens installés en Tunisie.

Cette initiative est organisée depuis le début du mois de Ramadan par des associations caritatives et des représentants de la société civile.

Le nombre de bénéficiaires de ces repas d’Iftar a dépassé jusqu’à présent 100 personnes, a indiqué le coordinateur de cette action, Mohamed Ghyadha.

Il a précisé qu’un espace qui répond à toutes les règles d’hygiène a été aménagé pour la préparation et la distribution de repas de qualité convenable, en plus de la contribution de citoyens, sous forme de produits alimentaires, fruits et légumes et repas finis ainsi que des aides apportées par l’association « Good Ness », autant de facteurs qui ont permis la réussite de cette action.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans Actualités

Un commentaire

  1. MAHJOUB Annick

    18/04/2021 à 12:08

    Pourquoi ne pas envisager, comme en Egypte, des repas de quartier accueillant à la fois les personnes démunies, les voisins et même les passants?
    Toute personne souhaitant participer est la bienvenue.
    Pour les pauvres le repas est gratuit . Ceux qui peuvent payer leur repas le font et même peuvent contribuer plus activement ou faire des dons.
    On se retrouve réunis, toutes classes et revenus confondus et différences abolies, dans l’esprit de convivialité, d’empathie, de charité et de tolérance qui doit régner entre tous, en ce mois sacré de Ramadan..
    Les comités de quartier dressent localement des tentes où l’on se réunit pour rompre le jeûne, dans les règles et l’esprit qui doivent régner .pour cette communion.
    Après le repas, chacun vaque à son programme spécifique ou part profiter des programmes d’animation prévus en ces nuits de Ramadan.

    Répondre

Laisser un commentaire