Trois éléments « salafistes », recherchés auprès de structures judiciaires et sécuritaires pour leur implication dans des affaires terroristes, ont été arrêtés par la brigade de recherches et d’investigations de la Garde nationale à Mahdia, a indiqué mercredi le porte-parole de la Garde nationale, Houssem Eddine Jebabli.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Jebabli a précisé que cette interpellation qui a eu lieu dans la nuit du 19 au 20 avril courant, s’inscrit dans le cadre d’une opération menée pour traquer les éléments takfiristes recherchés.

Les éléments appréhendés ont été condamnés à des peines de prison allant de 5 à 15 ans, a-t-il fait savoir, ajoutant que le parquet a ordonné de prendre les mesures nécessaires à leur encontre.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire