Le plus dur commence aujourd’hui avec le déroulement des quarts de finale. L’EST aura à affronter un adversaire kényan de valeur confirmée. Le COK jouera gros face au Port de Douala. Le premier tour de l’épreuve continentale comptant vingt-quatre rencontres a livré ses secrets. Les huit clubs qualifiés aux quarts de finale sont : l’Espérance de Tunis, Ports Authority de Kenya de la poule A, le club libyen Essouihli, Port Douala du Cameroun de la poule B, COKélibia et Nemostars Ouganda de la poule C, ainsi que General Service Kenya et Ezzamalek de la Poule D.

Les clubs non qualifiés aux quarts de finale disputeront les matches de classement de la 9e à la 16e place.

Les premiers et les deuxièmes des quatre poules se rencontreront en croisés en début de cet après-midi.

L’EST part avec les faveurs

des pronostics

L’Espérance de Tunis, forte de son expérience, au summum de sa forme et sans le moindre set lâché durant le premier tour, devra annoncer la couleur comme pour dévoiler un message à ses concurrents au titre. Une bonne tenue défensive et de la concentration doivent être toutefois de rigueur. L’adversaire kényan force le respect. A prendre au sérieux !

Le décor est ainsi planté et à Khaled Ben Slimène et consorts de sortir le grand jeu.

L’autre représentant tunisien, le COKélibia, devra se méfier d’un adversaire camerounais habitué à ce genre de rendez-vous et ayant l’expérience des matches chocs. Ses attaquants sont capables de perforer les défenses les plus hermétiques. Les Kélibiens sont déterminés à prendre ce point en considération. La bataille de la première zone fera certainement rage sur le terrain pour atteindre le carré d’as. Cette rencontre sera dure à négocier.

Sur de petits détails

Dans les deux autres rencontres, le club égyptien d’Ezzamalek affrontera le second représentant kényan, Ports Authority. Les forces sont sensiblement égales. La victoire pourrait se jouer sur de petits détails. Essouihli de Libye part en principe favori pour battre le Nemostars d’Ouganda qui manque de la maturité et de l’énergie nécessaires. Il n’en est qu’à sa troisième participation.

T.HAJLAOUI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire