Le Club Sportif Sfaxien s’en tire à bon compte. L’EST attendra encore pour être sacrée champion.

Stade Hamadi Agrebi de Rades : Mise à jour de la 21e journée. Match à huis-clos. Temps chaud. Pelouse en bon état. Espérance Sportive de Tunis-Club Sportif Sfaxien (0-0). Arbitre central : Ameur Chouchene. Arbitres assistants : Khalil Hassani et Ahmed Dhouioui. Arbitre remplaçant : Oussema Chraiet. Commissaire du match : Aouez Trabelsi. Cartons jaunes : Benguith et Badri.

EST :Moez Ben Cherifia, Mohamed Amine Ben Hamida (Ellyes Chetti), Mohamed Ali Yâakoubi, Abdelkader Badrane, Hamdi Nagguez, Mohamed Ali Ben Romdhane, Abderraouf Benguith (Fadi Ben Choug), Nassim Ben Khelifa (Khalid Abdelbassit)(William Togui), Farouk Mimouni (Fousseny Coulibaly), Anis Badri, Taha Yassine Khenissi.

CSS : Mohamed Hedi Gâaloul, Mohamed Ben Ali, Houssem Dagdoug, Nourezzaman Zammouri, Mohamed Ali Jouini, Mohamed Ali Moncer (Kingsley Sokari), Chadi Hammami, Chris Kouakou, Mohamed Soulah (Gaith Mâaroufi), Houssem Ben Ali (Azmi Ghouma), Firas Chawat (Kingsley Edwuo).

A quelques pas du titre de champion de Tunisie, l’Espérance affrontait hier l’outsider clubiste sfaxien, candidat pour une place d’accessit continentale. Et pour toucher du doigt le Graal local, après l’avoir caressé des yeux depuis quelques journées déjà, le tenant des quatre derniers titres (2017, 2018, 2019 et 2020) devait forcément s’imposer, avant d’envisager par la suite, lors des prochaines rondes, un tour d’honneur, une célébration avant terme, sans oublier que l’EST compte un match en moins à disputer face au ST dans le cadre de la mise à jour de la 22e journée. Pour les visiteurs maintenant, l’objectif était clair. Gagner pour revenir à hauteur de l’US Ben Guerdene, puis mettre à profit le match retard face au CAB (mise à jour de la 22e ronde) pour s’installer seul sur la 3e marche du podium et ainsi talonner l’Etoile Sportive du Sahel. Nous n’en sommes pas encore là, mais pour toutes ces raisons, le classico d’hier s’annonçait débridé entre deux formations techniques et aux relents offensifs.

Engagement

D’entrée de jeu, l’engagement est au rendez-vous suite à un choc frontal entre Chris Kouakou et Nassim Ben Khelifa. Ben Khelifa ne s’en remettra pas. Il sera remplacé par le Ghanéen Khalid Abdelbasset. 15’, Kouakou manque de peu de tromper son propre gardien. Sur le corner qui suit, le heading de Abdelbassit frôle le montant. 24’, le jeune Mimouni emballe le couloir gauche alors que le Libyen Soulah anime quant à lui l’attaque du CSS. 35’, Mimouni décroche une frappe repoussée par Gâaloul. L’EST de Châabani domine mais ne concrétise pas jusque-là. Quant au CSS de Murcia, il subit mais ne baisse pas la garde. Sur ce, suite à deux minutes de temps additionnel, l’arbitre siffle la fin du premier half.

Domination stérile de l’Espérance

De retour de la pause, la première alerte est à mettre à l’actif de Abdelbasset qui cadre sa frappe mais Gâaloul veille au grain. 56’, Mimouni tire au-dessus des montants sfaxiens. 60’, Khenissi dévie vers Badri dont le rush fuse au-dessus du montant de Hédi Gâaloul. 67’, Mohamed Ali Ben Romdhane perce et adresse une frappe qui ricoche sur la barre transversale. A partir de là, l’Espérance presse, le CSS se replie par moments et mise sur les contres en situation de relance. 85’, la chevauchée de Azmi Ghouma ne porte pas ses fruits, Badrane veillant au grain. 90’, Ben Romdhane enveloppe sa frappe mais Gâaloul s’envole et détourne en corner. Par la suite, l’arbitre décrète quatre minutes de temps additionnel. A partir de là, l’EST assiège les bases arrière sfaxiennes sans résultat. Parité frustrante pour le tenant. Un match nul est bon à prendre pour le CSS. Finlement, un point de gagné pour un CSS lassé par son dernier voyage continental, et deux points de perdus pour une EST qui aura pressé son adversaire et varié ses assauts sans pouvoir trouver la faille.  Les « sang et or » attendront pour être proclamés sacrés champions 2020-2021.

 

(Photo : Mokhtar Hmima)
Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire