Il ne reste plus que trois journées à disputer dans cet exercice 2020-2021 des plus exceptionnels à l’issue desquelles le CAB devra obligatoirement faire le plein et attendre les résultats des autres équipes concernées par le purgatoire. Une situation cauchemardesque quand on sait que les Cabistes accusent deux points de retard sur le premier club encore menacé par la relégation. Cet après-midi, contre la JSK à Kairouan, ils feront en sorte de ramener la victoire et peu importe la manière. Et pour ce faire, ils doivent faire montre de la même solidité défensive que lors du dernier match contre le CSS et surtout de plus d’efficacité devant les buts adverses. N’est-ce pas Sabo, Chattal et Bangoura ? En effet, le mal réside dans le fait que le CAB ne marque pas beaucoup de buts malgré les nombreuses occasions qu’il crée. La meilleure preuve est cette série d’occasions nettes de scorer mais gâchées lamentablement. Le staff technique n’a pas le temps nécessaire pour corriger beaucoup de choses sur le plan technique, mais on imagine qu’il a la lourde tâche de préparer le groupe sur le plan psychologique comme il se doit. Il revient à l’entraîneur Sami Gafsi et à lui seul de choisir la formation de départ la plus apte à gagner dans de telles circonstances. C’est une énorme responsabilité qui pèse sur ses épaules puisque le sprint final comprend, après le match de Kairouan, l’EST et l’USBG au Bsiri. C’est dire à quel point les camarades de Ben Frej sont appelés à demeurer concentrés.

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire