Le flux des investissements internationaux a enregistré une baisse remarquable de 31,6 %, à 344,6 MD, au premier trimestre de l’année 2021, par rapport à la même période de l’année 2020, selon les dernières statistiques publiées par la FIPA.

Compte tenu de l’évolution de la parité du dinar, ces investissements ont atteint 126 millions de dollars et 104,7 millions d’euros. Ces investissements sont en baisse de 43,3 %, par rapport à la même période de 2019 et de 38,3 % par rapport à 2018. Ils sont répartis entre 341,9 MD d’IDE (contre 501,7 MD en 2020) et 2,7 MD d’investissements en portefeuille (contre 1,9 MD en 2020).

Les IDE sont répartis à hauteur de 42 % pour le secteur de l’énergie, 46,8 % pour les industries manufacturières, 11,2 % pour les services et 0,1 % pour l’agriculture. Les investissements internationaux se sont inscrits en baisse pour les secteurs de l’énergie (-15,5 %), des industries manufacturières (- 48 %) et de l’agriculture (- 95,4 %).

En revanche, les investissements sont en hausse de 87,6 % dans le secteur des services. S’agissant du secteur de l’énergie, la Tunisie n’a engrangé durant le premier trimestre de 2021 que 143,6 MD contre 169,8 MD durant la même période de l’année écoulée. Les investissements drainés par les industries manufacturières ont baissé à 159,9 MD, contre 307,6 MD à fin mars 2020.

Dans le secteur de l’agriculture, les investissements internationaux sont en chute libre, passant de 4 millions de dinars durant le premier trimestre de 2020, à 200 mille dinars pour la même période de 2021.

Pour ce qui est des services, les investissements ont augmenté à 38,3 MD à fin mars 2021, contre 20,4 MD en 2020.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire