Enfin, les  sportifs pourraient avoir l’opportunité de  s’intégrer, à l’instar des autres catégories professionnelles, dans  le système de couverture sociale en tant qu’assurés sociaux aspirant aux avantages et droits que procure le même système, dont en premier lieu le droit à la retraite et celui aux soins de santé.

Longtemps considéré comme une revendication ou un rêve à la concrétisation desquels aspiraient les professionnels du secteur sportif, toutes catégories confondues, l’accès au système de couverture sociale, donc à la consécration pour les sportifs de  leur droit absolu à la dignité, est à considérer comme un acquis d’une valeur inestimable qui comblera tant d’insuffisances et de lacunes ayant privé longuement cette frange importante de la population active, constituée principalement de jeunes, de son droit à une vie décente et, par ricochet, de son droit à participer à l’édification de l’avenir du pays.

Avec la création du Conseil  national du dialogue social, on s’attendait à voir les insuffisances, les dysfonctionnements et les entraves marquant la législation du travail bannis, et de voir également les catégories professionnelles oubliées du droit du travail ou marginalisées pour des raisons les plus incompréhensibles ou non convaincantes — comme à titre d’exemple les artistes, les travailleurs temporaires ou même les agents contractuels —, profiter des dividendes que leur procure leur statut de producteurs de richesses nationales et de prestataires de services au profit de la communauté nationale.

Il a fallu attendre près de huit ans, depuis l’institution du Conseil national du dialogue social, pour que les autorités publiques se rendent compte qu’il est temps de remédier aux manquements et de penser sérieusement à des solutions qui prennent en considération les intérêts des sportifs, d’une part, et les capacités financières des équipes sportives qui les emploient, d’autre part.

Le projet de loi qui émanera des deux ministères, des Affaires sociales et des Sports, permettra sûrement — au cas où il aboutirait et qu’il répondrait positivement aux attentes des sportifs — de pallier  une injustice  qui n’a que trop duré et ouvrirait peut-être la voie à rendre justice aux secteurs encore oubliés.

  • Quand l’Ugtt se rebiffe

    FINALEMENT, les syndicalistes ont décidé, à travers leur commission administrative nationa…
  • L’échec d’un modèle !

    La crise politique aiguë que le pays traverse n’est que le reflet des dysfonctionnements d…
  • Epuisement démocratique

    AU service des ambitions politiques depuis 2011, la démocratie se porte mal en Tunisie. En…
Charger plus d'articles
  • Quand l’Ugtt se rebiffe

    FINALEMENT, les syndicalistes ont décidé, à travers leur commission administrative nationa…
  • La voix de la raison

    La semaine qui démarre aujourd’hui ressemblera-t-elle à celle qui vient de s’écouler et qu…
  • Préserver l’édifice démocratique

    LA Tunisie est-elle condamnée à vivre sous le signe de la tension permanente, des petites …
Charger plus par Abdelkrim DERMECH
  • Quand l’Ugtt se rebiffe

    FINALEMENT, les syndicalistes ont décidé, à travers leur commission administrative nationa…
  • L’échec d’un modèle !

    La crise politique aiguë que le pays traverse n’est que le reflet des dysfonctionnements d…
  • Epuisement démocratique

    AU service des ambitions politiques depuis 2011, la démocratie se porte mal en Tunisie. En…
Charger plus dans Editorial

Laisser un commentaire