L’Espérance Sportive de Tunis a récemment contesté, dans une correspondance envoyée à la CAF, les noms des arbitres choisis pour diriger la finale retour de la C3 face au WAC.
La formation espérantiste a indiqué que le Gambien, Bakary Gassama, avait dirigé la finale de l’édition de 2017 qui a opposé le Wydad à Al Ahly, et il a alors été vivement critiqué sur ses décisions, largement en faveur de la formation marocaine.
Concernant l’arbitre VAR, Janny Sikazwe, il a été sanctionné la saison dernière après avoir dirigé la demi-finale retour de la compétition entre l’Espérance de Tunis et Primeiro de Agosto (avec le but refusé aux Angolais), et la formation espérantiste veut éviter toute mauvaise interprétation en cas de décision litigieuse de cet arbitre au cours de la finale de cette année.

Quatre tauliers en attente…
Dans une missive adressée à la CAF, l’EST a demandé à la CAF d’annuler les avertissements reçus par ses joueurs en finale aller. Ces avertissements qui ont sanctionné Moez Ben Chrifia, Chamseddine Dhaouadi et Ghaïlane Chaâlali ont causé la suspension de ce trio pour la finale retour. La formation marocaine avait également fait de même pour son défenseur Achraf Dari.

Silence, on s’entraîne !
L’Espérance Sportive de Tunis a aussi indiqué que les entraînements de l’équipe première se déroulent dorénavant à huis clos.
Cette décision a été prise par le staff technique de l’Espérance Sportive de Tunis afin de permettre aux joueurs de se concentrer sur la finale retour.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire