Avec un petit 1,5% de notre population de totalement vaccinée, la Tunisie est classée deuxième en Afrique après le Maroc, grâce à sa population réduite diriez-vous, sans doute.

Mais avec ses 600.000 doses administrées jusque-là, la Tunisie reste quand même parmi les premiers pays africains à disposer d’autant (!) de vaccins, l’écart en termes de quantité n’est creusé qu’avec le Maroc et, à moindre degré, avec l Égypte (vaccin chinois et quota du programme Covax pour l’essentiel).

L’Algérie, par contre, notre pays frère et ami, n’aurait pu délivrer jusque-là que 75.000 doses ! Non pas faute de moyens ni de volonté, mais à cause de livraisons de commandes non honorées!

Il est, en fait, question de nationalisme ou d’égoïsme vaccinal. Alors que certains pays du Nord entendent déjà étendre leur campagne vaccinale aux enfants de plus de 12 ans, l’Afrique, elle, n’a pu délivrer que 1,2% de l’ensemble des doses administrées dans le monde et 4,8% pour l’Asie…C’est ce que ne cesse de dénoncer l’OMS.

C’est dire que notre petite Tunisie, qui vient de dépasser le 1 million cent, en termes de livraison totale de vaccins, se bat contre vents et marées, malgré ses gros soucis économiques.

N’est-il pas temps pour une grande réforme stratégique? Œuvrer pour une autosuffisance  en vaccins, tout comme en biothérapies. Il y a tout un continent qui pourra en profiter en plus.

La balle est dans le camp de nos députés, pour en semer les graines, au profit des générations futures!

Une balle différente de celle actuellement utilisée, pour marquer des points les uns contre les autres.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire