La Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) a condamné les crimes commis par l’occupant sioniste contre les palestiniens en violation des chartes et résolutions internationales.

L’instance de régulation dénonce dans une déclaration publiée, mardi, un nettoyage ethnique perpétré contre des civils sans défense, une expulsion forcée et la destruction de l’infrastructure et des centres vitaux pour la population.

La HAICA s’indigne aussi des tentatives d’occulter l’atrocité des crimes de l’occupant et les attaques délibérées de l’armée sioniste contre les journalistes et les médias pour les empêcher d’informer sur ce qui se passe et contrôler la diffusion des images et des informations.

L’instance de régulation souligne l’importance du rôle joué par les chaines tunisiennes de radio et de télévision pour faire la lumière sur les exactions des forces d’occupation contre le peuple palestinien, appelant les médias, les responsables de rédaction et tous les journalistes à se mobiliser pour couvrir les atrocités subies par les palestiniens.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire