La mise en place d’un programme spécifique de lutte conte le moustique-tigre a été au centre d’une réunion tenue aujourd’hui, au siège du ministère de la santé à l’initiative de la direction de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement.
Mohamed Rabhi, directeur de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement au sein du ministère de la Santé a déclaré que cette réunion s’inscrit dans le cadre d’un programme d’intervention élaboré par la direction, portant sur les volets de lutte et de contrôle précisant que cette rencontre a pour objectif la répartition des tâches entre les différents intervenants en insistant sur l’importance de la sensibilisation des citoyens pour lutter contre la prolifération de ce moustique.
Il a rappelé que le moustique tigre est apparu en 2017 en Algérie, précisant qu’aucun cas de maladie causée par ce moustique n’a été enregistré en Tunisie.
Le moustique tigre établit le plus souvent ses quartiers chez des particuliers, dans de petites réserves d’eaux stagnantes et s’installe dans les maisons et les jardins, d’après Rabhi.
Les composantes du programme spécifique de lutte contre le moustique-tigre ont été présentées dans le cadre de cette réunion, à savoir les volets du contrôle et de lutte contre le moustique-tigre et la sensibilisation et la formation dans ce domaine.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire