Les unités de la Garde nationale ont intercepté jeudi 219 candidats à la migration clandestine dans plusieurs régions.

Sur les côtes de Menzel Temime, Kélibia et Beni Khiar (Nabeul), 64 personnes ont été secourues. Elles tentaient de franchir les frontières maritimes illicitement, en possession de devises européennes.

Une autre tentative de migration clandestine a été avortée au large de Teboulba (Monastir). Sept individus dont des recherchés dans des affaires de droit commun et condamnés à des peines de prison, ont été appréhendés, peut-on lire dans un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Soixante-dix-neuf migrants clandestins Dont deux recherchés ont été interceptés à Mahrès dans le gouvernorat de Sfax. Les unités de la Garde nationale de la région ont, également appréhendé 17 ressortissantes africaines qui cherchaient à quitter le pays clandestinement.

Durant la même journée à Mahdia, 34 migrants clandestins dont deux recherchés, originaires des gouvernorats de Tunis, Médenine et Monastir.

Dans la délégation de Chebba (Mahdia), la police de la circulation a arrêté cinq individus qui ont avoué s’être rendus dans la région pour participer à une traversée clandestine en direction de l’Europe.

De son côté, la Garde nationale de Ghar El Melh (Bizerte) a arrêté trois personnes qui étaient sur le point de quitter les frontières illicitement.

À la Goulette (Tunis), sept individus ont été interpellés alors qu’ils tentaient de monter secrètement à bord d’un navire de commerce.

À Raoued (Ariana) une information judiciaire a été ouverte contre trois personnes pour tentative de franchir les frontières illicitement et saisie d’une embarcation qui était à leur possession.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire