Comme il s’agit du dernier match de la saison à domicile, les camarades de Yaken sont dans l’obligation de finir la saison en beauté.
La réception de l’ESM constitue pour eux une belle opportunité pour réaliser cet objectif. Les fans «jaune et noir» ne demandent pas la lune ! Seulement l’affaire de l’ex-cabiste Raymond Fosso et le retrait de trois points du capital pourraient perturber davantage l’ensemble nordiste qui souffre déjà de la situation ambiante. L’entraîneur Chokri Béjaoui qui retrouve, à l’occasion, le banc des remplaçants après une interdiction de deux matches, saura certainement booster ses joueurs pour ne pas être tournés en ridicules !

Ça change à chaque match ?
Malin celui qui saura donner la formation qui affrontera tout à l’heure celle de l’ESM. Chaque match a sa vérité et sa formation. On a tout essayé : des cadres, des jeunes, des doublures… Les résultats sont les mêmes, c’est-à-dire largement en deçà des espérances. Le staff technique actuel, qui n’y est pas pour grand-chose dans cet effondrement, s’efforcera de présenter les plus en forme du moment, qui ne sont pas nombreux, à vrai dire. Yaken et probablement Lyès Dridi occuperont respectivement les flancs droit et gauche de la défense, tandis que Bousnina et Sahraoui (ou Ferchichi) formeront l’axe central. A l’entrejeu, Cissé sera associé Maâouani en tant que milieux défensifs derrière Youssofa et Darragi (ou Amdouni) comme relayeurs, appelés à mettre dans une position idéale Mkadmi et Wattara. Toutefois, Chokri Béjaoui pourrait voir autrement et faire jouer d’entrée Aouina et Traoré…

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire