Le président du Conseil européen Charles Michel a réaffirmé, vendredi à Bruxelles, l’appui de cette institution au processus de transition démocratique en Tunisie, soulignant la disposition à fournir tout le soutien nécessaire à la Tunisie pour relever ses défis économiques et sanitaires.

À l’issue de son entretien à Bruxelles avec le président Kais Saïed, le responsable européen a souligné que « cette nouvelle phase des relations bilatérales se fonde sur des valeurs partagées et un engagement réciproque en faveur du renforcement des liens politiques, économiques et culturels qui unissent les deux rives de la Méditerranée ».

D’après lui, les échanges, qui se sont déroulées dans un climat très cordial, ont porté une attention particulière à la jeunesse, à l’éducation, à la recherche scientifique, à l’émigration, à la sécurité et aux relations économiques qui figurent parmi les sujets structurants de la coopération tuniso-européenne depuis plusieurs années.

« Le conseil européen réitère son engagement de long-terme aux côtés de la Tunisie ainsi que sa volonté d’accompagner le pays dans ses efforts pour consolider ses institutions démocratiques et promouvoir une économie verte, compétitive », a-t-il dit, dans une note distribuée aux journalistes.

Par ailleurs, Charles Michel a passé en revue la position du Conseil européen au sujet de plusieurs questions régionales d’intérêt commun et salué le rôle positif joué par la Tunisie dans le dossier libyen.

Pour sa part, le président Kais Saied a réaffirmé l’attachement de la Tunisie au développement des relations stratégiques Tunisie-UE particulièrement dans les domaines politique, économique, scientifique et culturel.

Il a, à ce propos, remercié l’Union européenne pour son soutien constant depuis 2011, rappelant la contribution européenne de plus de trois milliards d’euros pour accompagner la relance socio-économique du pays.

Le chef de l’Etat a affirmé avoir abordé avec le président du Conseil européen, la question de l’impact socio-économique de la crise liée à la pandémie de Covid-19 et évoqué les réformes économiques et sociales nécessaires à la relance de l’activité économique et de la croissance.

La rencontre a également offert l’occasion de réaffirmer le soutien de la Tunisie au peuple palestinien et à sa juste cause et de rappeler le rôle positif joué par la Tunisie dans le règlement pacifique de la crise libyenne.

Le président de la République a regagné, vendredi soir, la Tunisie au terme d’une visite de deux jours à Bruxelles (les 3 et 4 juin courant) pour participer au deuxième sommet Tunisie-UE.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire