Les absences de Msakni et Sassi ne pèseront pas dans la balance. Mejbri, Skhiri et Ben Slimane se tiennent déjà prêts pour prendre leurs places de titulaires.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres : voilà un proverbe qui s’appliquera après-demain soir à l’occasion du derby maghrébin qui opposera notre sélection nationale à son homologue algérienne. En effet, le malheur de Youssef Msakni et Ferjani Sassi devra faire le bonheur d’Hannibal Mejbri et Elyès Skhiri. Une chose est sûre : Mondher Kebaïer n’aura pas de sous-prétexte pour laisser sur le banc des remplaçants Hannibal Mejbri ou Sébastien Tounekti (qu’on attend toujours de voir à l’œuvre) afin de titulariser Youssef Msakni dont le rendement, ces dernières années, est nettement en deçà des attentes. Youssef Msakni a un talent fou. Personne ne peut le contester. Sauf que le joueur est paresseux sur le terrain et croit qu’il lui suffit de fouler la pelouse pour que la magie opère d’elle-même. Il est temps de le secouer en le laissant sur le banc des remplaçants afin qu’il se remette en question. Car titulariser Youssef Msakni, c’est pénaliser d’autres joueurs qui n’attendent que d’être alignés par le sélectionneur national pour espérer se faire une place au soleil.

Bref, il est temps que le staff technique national applique à la lettre la méthode rigoureuse de n’aligner que ceux qui le méritent réellement. La période de convalescence de Youssef Msakni, annoncé forfait lundi soir pour les matches d’Algérie et du Mali, est une opportunité qui se présente à Mondher Kebaïer et à l’intéressé pour méditer sur le sujet.

Un autre joueur a été également annoncé forfait lundi soir pour cause de blessure contractée lors du match de la RD Congo. Il s’agit de Ferjani Sassi. Son absence ne posera pas problème non plus.

Le trio Aidouni-Skhiri-Ben Romdhane à l’œuvre

Comme convenu, Elyès Skhiri a rejoint ses coéquipiers lundi et a pris part à la première séance d’entraînement de la semaine. L’arrivée de Skhiri devait mettre Mohamed Ali Ben Romdhane sur le banc des remplaçants. Mais voilà que le malheur de Sassi fera le bonheur de Ben Romdhane qui devra saisir sa chance pour s’afficher davantage en équipe nationale comme il le fait si bien avec son club, l’Espérance de Tunis.

Vendredi soir, nous devrons voir à l’œuvre un premier rideau défensif composé du trio Aidouni, Skhiri et Ben Romdhane. Anis Ben Slimane se tient aussi prêt comme solution de rechange. Il pourra être une alternative pour consolider le premier rideau défensif. Le seul hic en défense est la présence de Yassine Meriah qui, contre la RD Congo, a commis beaucoup d’erreurs par excès de confiance.

Séance axée sur le volet physique

Nos internationaux ont donc repris les entraînements lundi après avoir bénéficié, la veille, d’un jour de repos. Une reprise d’entraînements axée essentiellement sur l’aspect physique, histoire de récupérer après les efforts fournis lors du match disputé contre la RD Congo.

Le rythme des entraînements est monté crescendo à partir d’hier en attaquant, entre autres, le volet tactique. Un volet qui acquiert son lot d’importance cette semaine sachant que l’Algérie est un adversaire plutôt technique contrairement à la RD Congo, plutôt athlétique.

 

Photo : Yassine MAHJOUB
Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire