Après une reprise plutôt en douceur lundi, le rythme s’est accéléré dès le lendemain. Le travail est axé sur le volet tactique, notamment le travail devant les buts.

C’est un match qui acquiert son importance que s’apprête à disputer demain soir notre sélection nationale, si ce n’est le plus important des trois sorties amicales au programme de ce rassemblement. En effet, l’équipe de Tunisie accueillera demain soir à partir de 20h30 le champion d’Afrique en titre, en l’occurrence l’Algérie. La bande à Djamel Belmadi est attendue aujourd’hui à Tunis avec son armada de joueurs confirmés. Le plus attendu de tous est sans doute son joueur «vedette», Riyad Mahrez. Nos internationaux croiseront également le fer avec Youcef Atal et Islam Slimani. Ils retrouveront aussi une vieille connaissance, Youssef Belaili. Farouk Ben Mustapha, si jamais il est aligné dans les bois, pourrait affronter son coéquipier à l’EST, Abdelkader Badrane. Bref, c’est un effectif technique bien rodé qu’affrontera la bande à Mondher Kebaïer qui, après une reprise plutôt en douceur lundi, a accéléré le rythme dès le lendemain. Un rythme qui devra monter crescendo au fil des séances d’entraînement. Des séances axées désormais sur le volet tactique.

Travail devant les buts

Mondher Kebaïer sait mieux que quiconque que la confrontation contre l’Algérie sera plus difficile à disputer que le premier match amical face à la RD Congo. Contre les Algériens, l’aspect tactique l’importera sur le volet physique contrairement à la dernière sortie contre les Congolais. Toutefois, il faudra garder un minimum de condition physique pour tenir bon contre une formation algérienne, composée essentiellement d’expatriés. Sur cette question, il y a des similitudes avec l’ossature de la sélection tunisienne, également composée d’expatriés. Sauf que, parmi les Algériens, on compte des joueurs déjà confirmés. Mieux. Ils jouent le très haut niveau, Riyad Mahrez, notamment. Un joueur que le staff technique national craint particulièrement car il est attendu à ce qu’il pèse lourdement sur la défense tunisienne. Mondher Kebaïer devra opter pour l’attaque comme meilleure défense, ce qui explique pourquoi il a axé l’essentiel des entraînements de mardi sur le travail devant les buts. Par ailleurs, des changements sont attendus dans la ligne de l’attaque, en l’absence de Youssef Msakni. En effet, Wahbi Khazri pourrait reculer d’un cran. Parallèlement, le sélectionneur national pourrait titulariser Seifeddine Jaziri  en pointe de l’attaque.

Changements en défense !

Le compartiment défensif devrait connaître également des changements, notamment dans l’axe central avec l’incorporation de Dylan Bronn ou Omar Rekik.

Yassine Meriah devrait être ménagé vu que les solutions de rechange existent.  Sur le flanc gauche, Oussama Haddadi devra remplacer Ali Abdi qui, contrairement à Wajdi Kechrida sur le couloir opposé, n’a pas apporté son soutien en phase offensive et s’est cloîtré dans son rôle défensif lors de la dernière sortie amicale contre la RD Congo. Le changement devrait toucher également le poste de gardien de but. Si Moez Hassen a eu sa chance, il n’y a pas de raison pour que Farouk Ben Mustapha ne bénéficie pas d’un traitement similaire.

Bref, Mondher Kebaïer est censé opérer des changements aussi bien en défense qu’en attaque pour pouvoir jouer d’égal à égal avec l’Algérie.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Un commentaire

  1. Bourezak

    10/06/2021 à 18:29

    d alger que le meilleur gagne mais on peut gagner même si on n est pas meilleur

    Répondre

Laisser un commentaire