Permettre à 15.000 supporters d’être présents sur les gradins de Radès le 19 juin ne constituera pas un risque sanitaire au vu de la capacité du Stade de Radès, de surcroît un espace ouvert. C’est ce à quoi aspirent les dirigeants «sang et or». 

Avant-hier soir, ils étaient 5.000 supporters à encourager l’équipe de France sur les gradins du Stade de France à l’occasion du match amical disputé contre la Bulgarie. Toutefois, il est bon de préciser que les 5.000 supporters étaient munis de leurs passeports sanitaires et que ce retour du public s’inscrit dans le cadre d’une politique nationale de déconfinement  adoptée par le France qui, après avoir vacciné sa population en masse, est en train d’alléger progressivement depuis le 9 de ce mois les restrictions liées au Covid-19. En ce sens, le tournoi de Rolland Garros se déroule avec la présence du public qui augmentera au fil des tours et c’est dans ce cadre du retour progressif à la normale que les 5.000 supporters privilégiés ont pu assister avant-hier au dernier match amical de la France avant l’entame de l’Euro.

On navigue à vue…

Chez nous, la situation est malheureusement autre. A ce jour, on navigue toujours à vue. Le nombre de personnes enregistrées sur la plateforme Evax en date du 27 mai 2021 est de 2 millions 624 personnes. Depuis le démarrage de la campagne nationale de vaccination et jusqu’à la date du 28 mai 2021, 875.808 personnes ont été vaccinées. Bref, un pays qui navigue à vue. D’un côté, on autorise les manifestations des partis politiques. De l’autre, on interdit au public d’être présent sur les gradins des stades qui sont des espaces ouverts. De surcroît, une présence jaugée, de l’ordre de 15.000 personnes sur les gradins du Stade de Radès dont la capacité avoisine les 60.0000 spectateurs ne constituera nullement un risque sanitaire d’autant que la CAF permet aux clubs le remplissage des stades de l’ordre de 50 % de leurs capacités. A condition bien sûr que les 15.000 supporters soient éparpillés dans les quatre coins du stade et qu’ils soient séparés par des cordons de sécurité constitués par les forces de l’ordre. C’est le minimum que les autorités du pays puissent faire pour les supporters « sang et or» à l’occasion de la demi-finale qui opposera l’EST à Al-Ahly du Caire le 19 de ce mois. Une telle décision mettrait fin à la politique de « deux poids, deux mesures» menée par l’Etat qui autorise les manifestations des partis politiques, parfois sans le moindre respect du protocole sanitaire. En même temps, le public sportif est interdit d’entrée aux stades.

Selon nos informations, les dirigeants «sang et or» ont demandé la présence de 15.000 spectateurs, ce qui représente les 25 % autorisés. On attend la suite des négociations.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire